CORTÈS Edouard - L’Esprit du Chemin.

Année de parution: 2016
Langue: Français French fr

(FRA. Paris, Arthaud. 2014 / 2016) : "Compostelle Rome Jérusalem". récit

Mis à jour le dimanche 2 octobre 2016
Répondre à cet article
  • Octobre 2016
    18:53
    CORTÈS Edouard - L’Esprit du Chemin.
    par Bernard Delhomme

    Pourquoi partir marcher sur les chemins pèlerins ? Qui cherche-t-on sur les routes sinueuses de Toscane, de Cappadoce ou de Galice ? Dieu, soi-même, les autres ? Quel sens donner aujourd’hui à cette tradition millénaire des pèlerinages ? Comment lâcher prise au rythme lent des pas et vivre l’instant présent ? Fort des kilomètres parcourus jusqu’à Compostelle, Jérusalem et Rome, Edouard Cortès unit son regard à celui des pèlerins d’autrefois, pour tenter de mettre en lumière l’esprit du chemin. Grâce à lui, le lecteur plonge dans le quotidien d’un pèlerin, fait de petites misères et de grandes joies, et retrouve par la marche "l’urgence de l’essentiel". Edouard Cortès se livre ici avec enthousiasme et profondeur. Son ouvrage est un supplément d’âme pour celui qui ne voudrait pas aborder les chemins pèlerins uniquement sous un aspect pratique ou culturel mais également sous l’angle de la beauté et du sens de la marche.

  • Janvier 2015
    18:08
    CORTÈS Edouard - L’Esprit du Chemin.
    par Bernard Delhomme

    Partir en pèlerinage, une pratique désuète et incongrue ? Sans doute pas autant qu’il y paraît, si l’on en juge par le regain d’intérêt que suscite aujourd’hui l’emblématique Compostelle. À croire que l’on peut être un homme du XXIe siècle, marié et père de trois enfants, bien de son temps, mais avec une foi chevillée au corps, qui ferait se déplacer des montagnes… Par son expérience, Édouard Cortès témoigne avec force que la tradition séculaire du pèlerinage a encore de beaux jours devant elle, tant elle est à la source de la religion chrétienne.
    Mais pourquoi partir aujourd’hui ? qui cherche-t-on sur les routes sinueuses de Toscane, de Cappadoce ou de Galice ? Dieu, soi-même, les autres ? Quel sens y a-t-il à s’inscrire dans la tradition millénaire des pèlerinages et pourquoi cette pratique connaît-elle un renouveau ? Fort des kilomètres parcourus jusqu’à Compostelle, Jérusalem et Rome, Édouard Cortès juxtapose les regards de pèlerins d’autrefois et le sien propre, pour tenter de mettre en lumière l’esprit du chemin que l’on découvre en marchant. Grâce à lui, le lecteur plonge dans le quotidien d’un pèlerin, fait de petites misères et de grandes joies et retrouve « l’urgence de l’essentiel ».