DIMANCHE 15 JUILLET 2012 : MARCHE CAGNOTTE - SORDE l’ABBAYE

 
DIMANCHE 15 JUILLET 2012 : MARCHE CAGNOTTE - SORDE l’ABBAYE 

8h15  : Rendez-vous : Parking de la Mairie à Sorde l’Abbaye
8h30 : Répartition des participants dans les véhicules et départ en co-voiturage pour Cagnotte.
8h45 : Cagnotte : Visite de l’Abbaye - 9h00 : Départ de la marche


« Chemin de rencontres » ...
Le pèlerin marche toujours sur les traces de ceux qui l’ont précédé ... »


Avant le moment du départ, nous saluerons Maria Galla Corfédia, patricienne dacquoise morte en martyre au V ème siècle sous l’occupation des Goths, et sa « cagnotte, » sa fidèle petite chienne, d’où le nom donné à cette ancienne abbaye bénédictine. Les reliques de la sainte attirèrent en foule les pèlerins pendant le Moyen-âge.

Cagnotte, où sont enterrés les Vicomtes d’Orthe qui, dès le XIII ème siècle, accordèrent leur protection aux « pellerins jacques » sur leurs terres. Ils étaient protecteurs des abbayes de Cagnotte et de Sorde et propriétaires du Château de Saint Cricq du Gave. Hastingues, avec d’Abbaye d’Arthous dont dépendait le Prieuré de Sept-Haux, relevait de ces mêmes vicomtes d’Orthe. Le Prieuré de Sept-Haux accueillait les pèlerins depuis le XIV ème siècle.

Ces hauts-lieux jacquaires, Cagnotte, Sept-Haux, Saint Cricq du Gave et Sorde feront partie de notre itinéraire.

Dans le choeur de l’Abbaye de Cagnotte, face à l’autel, une dalle de pierre recouvre un « caveau-pourrissoir, » une sorte de puits où une série de grilles superposées opérait le "nettoyage naturel et complet des ossements humains, » l’âme des défunts prisonnière du corps parachevant ainsi sa libération. L’église aurait été construite à l’emplacement d’une source miraculeuse dont l’eau lustrale purifiait les cadavres, mais aussi les paroissiens, leur bétail et tous leurs biens.

Après la sortie de Cagnotte, nous retrouverons, sur la « voie verte, » les voyageurs du tramway à vapeur Dax-Peyrehorade qui pouvaient, en cours de route, sauter du train en marche, prendre tout leur temps pour ramasser des pignes, et reprendre tranquillement leur place dans le wagon.

Après notre halte au Prieuré de Sept-Haux, nous franchirons, au coeur de la forêt, le pittoresque petit pont des Caravelles, ces Scouts de France qui redonnèrent vie à ce chemin oublié. Près de la source de Peyrucq, une coquille monumentale, oeuvre d’un artiste local, signale ce lieu de passage des pèlerins, et le compte à rebours jusqu’à Compostelle y est gravé dans la pierre : 860 km.

A Saint Cricq du Gave, nous évoquerons le désespoir de Franz Liszt : la modestie de ses origines ne lui permit pas d’épouser la jeune et ravissante Caroline de Saint-Cricq, les magiciennes de la Grotte aux Fées l’abandonnèrent à son chagrin romantique, mais nous pourrons admirer (de loin) la façade encadrée d’élégantes tours rondes du Château des Linois de Prigny.

Avant de rejoindre Sorde, les pèlerins marchaient sur les traces de Charlemagne à qui Saint Jacques reprocha en songe de ne pas avoir délivré son tombeau des mains des Sarrasins. Ce « Chemin de Charlemagne » est parfois appelé aussi « Chemin de la Cautère » car il démarre à la « Fontaine Chaude de Dax. »

Cet itinéraire relève de la Voie de Tours et cette étape franchit le Gave de Pau à Saint Cricq du Gave et ensuite le Gave d’Oloron à Sorde. Au pied des palombières, après avoir admiré le panorama depuis un nid d’aigle, un chemin de forêt bien ombragé nous amènera devant le portail de l’Abbaye de Sorde.

Les Jacquets du Moyen-âge appréciaient d’autant plus l’hospitalité de l’abbaye de Sorde que la traversée des Gaves inspirait la crainte. Les passeurs rançonnaient les pèlerins et étaient soupçonnés de les dépouiller après avoir volontairement fait chavirer la barque. « N’ayez pas peur. » Ce petit négoce criminel a pris fin en 1289 avec la construction d’un premier pont ...mais à péage ... bien entendu.
RANDONNEE : Hors temps de pause, visites et pique-nique, ce parcours prend environ 5h30 et ne présente pas de difficultés particulières. La distance estimée est environ de 17 kilomètres. Recommandations : Chaussures de marche, chapeau, crème solaire, collation, pique-nique, eau.


Bulletin à transmettre S.V.P. avant le 9 Juillet 2012 - par la poste à :
Pierre ROUSSEL « Pampon » 1071 route de LARICQ 40230 SAUBRIGUES (téléphone : 06 87 56 44 81) - ou par Internet : pampon@wanadoo.fr

M., Mme, Melle, participera à la sortie du 15 JUILLET
Accompagné(e) de tél. fixe et/ou mobile :
Merci d’avoir eu la gentillesse de faire part de votre réponse, cela facilitera la réussite de la journée. Eventuellement, venez nous rejoindre pour le pique-nique, marcher de Saint Cricq à Sorde l’Abbaye, ou piloter le « coche de apoyo » pour acheminer les marcheurs.

Mis à jour le mardi 19 juin 2012
Répondre à cet article