Un petit budget en France Muverans 22 juin 2017

Un petit budget quotidien en France, ce peut-être de l’ordre de 15 euros. Il suffit de bivouaquer en alternance avec un hébergement dans des refuges publics ; de préparer ses repas, y compris lorsque l’on n’a pas accès à une cuisine ; enfin plus généralement de traquer les dépenses parasites.

Est-ce à la portée de tout le monde ? Oui, ou presque. En parcourant le site randonner-leger-org on trouvera trucs et témoignages, que l’on peut tester près de chez soi, voire dans son jardin. Est-on pénalisé ? Non, sans doute même au contraire : le rapport à soi et à la nature est favorisé par l’ascèse ; les rencontres sont différentes. Est-on plus libre ? Évidemment, puisqu’on parvient à s’affranchir des itinéraires balisés, du découpage des étapes et de la nécessité de trouver un refuge.

Cela demande toutefois de vaincre ses appréhensions initiales (de l’intérêt de tester tout près de chez soi) et de se préparer. À cette fin, les personnes qui cheminement avec un faible budget peuvent témoigner et faire partager leurs savoirs. Merci d’avance à elles.
Muverans

Muverans
25 juin 2017

Un petit budget en France — Pour commencer chez soi

À partir d’une cannette en aluminium (soda, bière) et sans outillage spécifique, sinon une aiguille et une lame de cuter, on peut fabriquer son propre réchaud à alcool d’un poids d’une vingtaine de grammes (source : randonner-leger.org). Naturellement, cela ne coûte rien ; surtout, c’est très gratifiant de recycler fût-ce modestement.

Quand vous maîtriserez le fonctionnement du réchaud, faites bouillir de l’eau (ou du lait), puis versez-là sur de la semoule de blé dur (couscous), selon les proportions indiquées sur le paquet. Couvrez, puis attendez deux à trois minutes avant de consommer. Si au préalable vous avez ajouté ce que l’on peut glaner dans la nature : pomme, noisettes, noix, baies, ainsi que de la poudre de lait, et tout ce qui vous aura passé par la tête (gingembre, cannelle, etc), vous aurez réalisé dans votre cuisine un repas roboratif d’un coût inférieur à cinquante centimes. Essayez ensuite en randonnée.

Muverans

beatrice gabriot
26 juin 2017

Un petit budget en France

j’ai parcouru ainsi le chemin de Vezelay, et une partie du chemin du Puy, avec un petit budget.
j’alternais les bivouacs et les gites municipaux, ou les gites pèlerins quand ils étaient abordables
je ne suis pas allée au restaurant sauf une ou deux fois.

je n’y ai pas vu d’ascèse, j’aime trop les bivouacs et la nature pour cela. Sinon je n’aurais pas fait.

c’est vrai, c’est autre chose. J’ai pu comparer différentes ambiances sur le chemin, toutes ne ressemblent pas à la grandeur lyrique de certains récits ....
je n’ai pas regretté mon "choix" (choix contraint par mon budget), cela ne m’a pas empêchée de faire des très belles rencontres, parfois en marge du chemin, mais complètement dans son esprit.

mes chemins :
http://compostelle-pas-apres-pas.bl...

2 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document