.chix de parcours Gerard Rozet 12 novembre 2017

Bonjour à tous,
je suis parfaitement débutant dans le pèlerinage de Compostelle et je recherche mon lieu de départ. Dois-je partir du Puy, de Vezelay ou de Tours, sachant que j’habite à Sarreguemines.
J’ai lu sur le forum que vous conseillez souvent de partir de chez soi mais, pour des raisons familiales je ne peux partir que deux mois.
merci de me dire quel est le chemin le plus intéressant pour un marcheur moyen.
Merci d’avance
Gerard

Muverans
12 novembre 2017

Choix de parcours

Bonjour Gérard,

Tout d’abord, à moins que vous ne souhaitiez partir en hiver, vous avez le temps de choisir votre point de départ. Vous pourrez même décider jusqu’au dernier moment, en particulier si au cours de votre préparation vous avez pris confiance en vous.
Il n’existe pas de règle qui vous oblige de passer par tel ou tel chemin. Les trois voies balisées que vous évoquez sont toutefois plus pratiques parce qu’elles sont jalonnées d’hébergements pour pèlerins. Si vous optez pour Le-Puy-en-Velay ou Vézelay, je vous suggère d’arriver à pied en ces lieux : cela vous procurera des émotions vives, du même ordre que celles de la découverte du parvis de la Cathédrale Saint-Jacques de Compostelle. Pour Vézelay, vous pouvez partir d’Auxerre ; pour Le-Puy, d’un point sur la voie de Cluny, par exemple Vorey ou Retournac, situés sur la ligne Lyon - Le-Puy.

Bonne préparation.

Muverans

P.-S. De nombreux pèlerins s’épanouissent pleinement sur des trajets beaucoup plus courts que celui que vous envisagez.

Gilles
13 novembre 2017

Choix de parcours : aucun, le vôtre !

Vous seul avez la réponse à votre question. Ce qu’on peut vous dire ne sera que le reflet d’une expérience personnelle, d’ailleurs éprouvée sur les chemins ou forgée en tuant le temps sur le net.
Allez-y à l’instinct, voilà tout. Et vous verrez : au début ça va peut-être secouer mais ça marche. Et quelle satisfaction que d’avoir effectué son cheminement à soi : authentique et à nul autre pareil !
Gilles


14 novembre 2017
on

Choix de parcours : aucun, le vôtre !

Bonjour
Tout a fait d accord avec Gilles,le premier chemin est celui que l on choisit à l instinct et apres chaque nouveau chemin est aussi un choix personnel à un moment donné : j ai parcouru beaucoup de chemins et chaque fois j ai le meme ressenti,j ai aussi quelques fois refait le meme simplement pour le faire decouvrir à des amis.Toujours emerveillée,le chemin est comme la vie il y a des soirs ou l on se dit qu est que je fait là !!!et le matin on na qu une envie c est repartir avec son sac sur le chemin
Bon chemin à vous

hervé
13 novembre 2017

.chix de parcours

Bonsoir Gérard

Je ne connais que la Via Podiensis ( du Puy en Velay jusqu’à St Jean pied de port )
J’ai fait ce Chemin au printemps 2015 et j’ai été émerveillé par la beauté des paysages
Je ne connaissais auparavant aucune des régions traversées
J’ai particulièrement aimé la traversée de la Margeride , de l’Aubrac ,de l’Aveyron , du Lot , du Béarn et du Pays Basque
Les premiers jours ,au départ du Puy sont assez difficiles , tout comme certaines portions tout au long du Chemin mais rien d’insurmontable
Aucune difficulté pour se loger tant les hébergements sont nombreux et variés
Je reprends ce Chemin en Avril prochain
Bon Chemin Gérard

jacques
13 novembre 2017

.chix de parcours

Partir de chez soi c’est le "top" certes mais puisque tu dis n’avoir que 2 mois je t’incite à partir du Puy en Velay
Beauté des paysages , richesse historique, un chemin trés bien pourvu en accueils tout concourt à ce choix et en plus cela fait à peu prés 2 mois de marche ...alors vas y et surtout profites du fait que tu peux marcher en une seule fois c’est tellement de bonheur de pouvoir faire cette démarche une fois dans sa vie

michka35
14 novembre 2017

.chix de parcours

Bonjour Gérard, si vous souhaitez aller à Santiago en une seule fois et si vous connaissez le nombre de km que vous pouvez faire par jour (ou que vous souhaitez faire par jour), 60 jours x 20 km vous donne l’endroit d’où vous devez partir. Après, partez d’une ville facile d’accès par les moyens de transport classique tel Cahors, Moissac, pour la voie du Puy, Bordeaux pour la voie des Capitales etc.. etc. Et si vous voulez aller jusqu’à Fisterra ajoutez 3 jours. Sinon, si vous voulez partir d’un lieu traditionnel de départ, vous devrez faire le chemin en deux fois. Ce sera votre choix.Michka35

Alphonse
14 novembre 2017

choix du premier cheminement

Réponse : Le Puy-en-Velay GR 65 et Camino Francés pour les motifs suivants :
- rencontrer des personnes du monde entier ;
- profiter de tous les nombreux hébergements pour tous les budgets (gîtes, donativo, albergues, maisons d’hôtes, AirBnB, pensions, hôtels, Paradores, terrains de camping, mobils home, yourtes, tzabone ...)
- faire facilement ses étapes pour le motif ci-dessus ;
- dépenser son argent sans regrets puisque ça faire vivre des
petits villages français et espagnols ;
- pour la beauté des paysages Aubrac, Vallée du Lot, Conques Méseta, Burgos, Galice et j’en passe

Si vous n’avez pas assez de temps, vous pouvez sauter quelques étapes en prenant le train, le bus ou le taxi. Mais faire les 100 derniers km à pied pour avoir la Compostela.

Bon premier chemin ... et ce ne sera probablement pas le dernier. Partir de chez soi ce sera une autre fois.

Alphonse

Jo
15 novembre 2017

choix du premier cheminement

Alphonse, vous me faites sursauter quand vous conseillez de "prendre le train, le bus ou le taxi mais faire les 100 derniers kilomètres à pied pour avoir la Compostela..."
Les vrais pèlerins ne font pas le chemin pour aller chercher un diplôme..
Dites moi que c’est une provocation pour énerver certains et relancer un débat....

josephp
15 novembre 2017

choix du premier cheminement

Bonjour Gérard
Le chemin le plus intéressant : quelle question ?
On ne peut pas repondre , ou alors selon quels criteres ? Toi seul detiens la reponse...
Tu as décidé de partir et c’est vraiment là la toute première démarche .Ce sera ton moteur et ta motivation pour ton chemin , quel qu’il soit..
Les forums donnant des conseils pratiques ne manquent pas..

Alors , franchis ton seuil , laisse ton quotidien, et fixe ton regard sur l’horizon..
Inépuisable et sans cesse attirant..
Il sera le premier d’une longue série car tu vas aimer..

Joseph

michka35
17 novembre 2017

.chix de parcours

Merci à toi aussi Gérard, le principal pour toi, c’est de bien prendre en compte ce qui est le plus important pour toi. Si je peux citer mon exemple, je souhaitais par dessus tout faire mon pèlerinage en une seule fois. or j’avais l’idée de pèleriner depuis les années 80. j’ai attendu d’être en retraite, car depuis la Bretagne, il faut entre 70 et 80 jours de marche. Donc en 2011, j’ai relié le Mont Saint Michel à Santiago. Ce sera ton choix personnel. Ce que je peux ajouter, c’est qu’en Bretagne, nous avons des permanences régulières pour justement aider, discuter avec les futurs pèlerins et les conseiller au mieux de leur désir. S’il y a dans votre région, une structure équivalente, n’hésitez pas à la contacter. Michka35

christian
15 novembre 2017

.chix de parcours

A MUVERANS,
Je réponds à Muverans qui a fait une erreur.
La voie de Cluny est balisée par les amis de St jacques de Rhone Alpes ( coquilles ), et passe par Chomelix et St Paulien en Haute loire.
C’est le GR3 injustement appelé "chemin de St jacques" par Chamina qui passe par Vorey ( balisé par la FFRP ) ; ce chemin demande 1 jour de plus et 32 km de plus.
Vous pouvez partir de St Etienne pour aller au Puy "pour vous faire les jambes" ( voir www.amis-st-jacques.org — appeler le délégué loire ).
Pour le reste je suis d’accord avec tous.
Christian

Gerard Rozet
16 novembre 2017

.chix de parcours

Je voudrais remercier les personnes ayant répondu à mon questionnement, et en particulier à Michka qui m’a ouvert les yeux en voyant ce pèlerinage en nombre de jours afin de prévoir la ville de départ. J’ai parcourus les sites spécialisés et avec 29 jours du Puy à St Jean pied de Port puis 32 jours de plus pour arriver à Santiago, mes deux mois sont bien remplis !
Je vais donc continuer la préparation de mon pèlerinage et vous remercie encore une fois pour votre aide.
amitiés à tous
Gérard


17 novembre 2017

Le nombre de jours

Bonjour Gérard et bonjour à tous,

Marcheur moyen — vous vous définissez ainsi — c’est relatif : cela dépend de la confiance en soi, de son état de forme, de la comparaison avec d’autres, etc. Cela évolue ; à l’issue de votre périple, vous serez étonné de votre capacité à marcher, bien plus importante qu’au départ.
Si vous voulez profiter pleinement de la méthode de Michka, il vous faut effectuer quelques sorties avec un sac chargé pour vérifier combien de kilomètres vous pouvez parcourir chaque jour. La tentation est grande sinon, de décider que l’on partira du Puy avec un capital de 61 jours et de faire la division par un nombre de kilomètres pour que cela rentre dans le calendrier.
Une fois mesurées vos capacités, peut-être devrez-vous envisager de rapprocher de Santiago votre lieu de départ (cf les exemples de Michka encore) ; peut-être au contraire aurez-vous de la marge (et je maintiens mon conseil d’un départ de Vorey à une journée par le chemin de Cluny).

Par ailleurs, pendant votre préparation, vous pouvez éventuellement associer votre famille, à une marche de deux ou trois jours d’Auxerre à Vézelay, ou d’une vingtaine de kilomètres d’Avallon à Vézelay. Vous aurez un aperçu de ce qu’est cheminer vers un sanctuaire. Et la famille sera rassurée.

Muverans

P.-S. Bonjour Christian, je ne rentre pas dans les polémiques à propos d’itinéraires. Entre Cluny et Le Puy, il y a deux parcours établis par deux associations respectables et c’est tant mieux. Et longue vie à tous ces précieux acteurs bénévoles qui balisent, qui avec des coquilles, qui avec des marques rouge et blanc !

Marité
18 novembre 2017

Le nombre de jours

Bonjour Gérard, bonjour à tous,
Personnellement je trouve un peu dommage de partir sur deux mois en disant je dois faire x kms par jour.
Le chemin c’est au contraire "avoir le temps pour soi" pour pouvoir se donner quelques heures de visite d’un site ou d’une ville, faire une petite étape quand la fatigue arrive ou une tendinite menace.
Je rejoins l’idée de Michka ; je pense qu’il est préférable de partir de Cahors par exemple et passer un ou deux jours à Santiago ou pouvoir aller à Fisterra ou Muxia, plutôt que d’être obsédé par le kilométrage journalier pour arriver au but en temps voulu ou pire de devoir "sauter quelques étapes" en Espagne.
Il m’est arrivé de rencontrer le soir des marcheurs très fatigués, qui n’ont qu’une idée : dormir quelques heures pour repartir au plus vite. Certains me dépassent vite fait en disant j’ai 35 ou 40 kms à faire .. quel dommage, le chemin peut être aussi un vrai moment de partage, d’échanges, et aussi de découverte d’une région et de la vie des habitants.
Et comme le cheminement devient vite une addiction on repart l’année suivante pour deux ou trois semaines...
Bons chemins.
Marité


24 novembre 2017

.choix de parcours

Bonjour Gérard,
Les messages qui précèdent sont tous intéressants.
J’ai marché quant à moi du Puy en Velay jusqu’à Saint Jacques en trois fois , compte tenu du temps que je pouvais y consacrer .
En deux mois , vous allez pleinement apprécier ce magnifique itinéraire qui offre toutes les palettes du Chemin , en démarrant lentement du Puy pour que le physique aille jusqu’au bout ! Les étapes incontournables sont Conques , Figeac , Cahors , Moissac , petit détour par Saint Palais , jusqu’à Saint Jean Pied de Port .
Puis ce sera la liaison jusqu’à Irun en passant par les magnifiques villages du pays basque français.
A partir d’Irun c’est le Norte , par San Sébastian , Bilbao , Santander . Un peu avant Gijón , prendre la direction d’Oviedo où débute le mythique Primitivo .
A Lugo , une variante permet de rejoindre de nouveau le Norte pour faire une halte à Sobrado dos Monxes .
Puis une autre variante permet de retarder l’arrivée sur "l’autoroute" du Francès jusqu’à Oxen près de Santa Irene.Ce sera alors la dernière étape "pépère" avec la foule des pèlerins , notamment celle des marcheurs aux très petits sacs à dos ...
J’ai vécu cet itinéraire avec d’innombrables intérêts dont la traversée de paysages , de villes et de villages incroyablement diversifiés , de belles rencontres internationales en Espagne , et surtout assez peu de fréquentation .
Buen camino !
Jean

l’écho côtier
30 novembre 2017

.choix de parcours

bonjour Michelle,
pas si petite expérience de partir seule sans préparation sur la voie du Littoral ! Cela montre une confiance et une grande autonomie dans ta tête que j’appelle " l’esprit Stevenson" !
Ton témoignage est formidable en réponse à la question de Gérard. Tous les chemins sont "interessants" du point de vue de l’itinérance ! Telle voie ou telle autre ne sont que des supports ou des jalons pour une expérience plus intime. (je ne me souviens pas qui l’a écrit mais je conseillerais à Gérard de lire des livres sur l’itinérance : Stevenson, Jacques Clouteau et tant d’autres !)

Tu es donc partie sur une voie qui ne bénéficie d’aucun guide autre que le travail des bénévoles des assos (dont je suis) et à ma connaissance, pas de trace IGN à télécharger.

Qu’est-ce qui t’a fait obliquer vers St Jean plutôt que continuer sur le Norte ? Trop de solitude ?
Ton expérience m’interesse. Peux-tu développer la partie française, quitte à ouvrir une discussion voie du Littoral sur ce forum ?
sinon m’écrire à contact@saint-jacques-aquitaine.com
sinon as-tu un lien que je pourrais consulter ?
Bravo. A te lire ! l’écho côtier

gabrielle
2 décembre 2017

.choix de parcours

comme Michelle je suis partie par la voie littorale depuis Royan et plusieurs fois. la 1ère en 99 ou rien n’était balisé et pas d’hébergements la 2eme en 2002 en sens retour pas beaucoup d’amélioration, et 2 autres fois en 2006 et 2015.là c’était mieux pour se loger et suivre un chemin balisé. ce chemin est magnifique, pour ceux qui aiment la nature, la forêt, la mer et....la solitude. mais fatiguant malgré tout à cause du sable parfois profond dans certains tronçons, et puis les côtes (mais si il y en a !) c’est toujours une dune ! mais qu’il est beau ! les hébergements ne sont ouverts qu’à la saison estivale car souvent des bungalow en camping, et pas beaucoup en gîte pèlerin, mais çà s’améliore tous les ans. depuis la voie de Tours il y a plusieurs "dérivation" pour rejoindre ce chemin côtier

michelle
27 novembre 2017

.choix de parcours

Mon modeste chemin à 65ans, la voie des Anglais ou du Littoral, un peu plus de 1220kms : de la Pointe de Grave, Bayonne, Saint-Jean-Pied de Port, Compostelle. 52 jours. J’ai vu Cabo Finisterra, en car jusqu’à Fisterra.
Seule, sans préparation, avec mon sac à dos avec duvet etc...
Tellement bien que j’en ai fait un petit livre perso pour la descendance.
Il était temps. Je souhaiterais repartir de Rocamadour près de chez moi...
Je suis prête à faire part de ma petite expérience.
Bon chemin à tous. Michelle.

jean-marc
6 janvier 2018

.chix de parcours

Je ne te donnerai pas d’itinéraire , car ça dépens avant tout de toi. En partant sur la voie du Puy, tu auras un chemin parfaitement bien balisé avec plein d’hébergement, mais aussi un chemin à touriste en fonction de ta date de départ. Et un coût d’hébergement plus élevé.
En passant pas Tours ou par Vezelay, tu aura un chemin plus calme, parfois solitaire. Pour te donner un exemple fin aout à Mont de Marsan j’étais le 500° de l’année. Sur la voie du Puy à la même date il y aura environ 12 000 pèlerins qui sont passés.
Les hébergements sur ces deux dernières voies sont souvent chez des hospitaliers ou des petits gîtes jacquaires (8-10 places).
En conclusion plus calme et moins cher sur les voies de Tours et Vezelay, Plus sécurisant en partant du Puy. Pour la beauté c’est un appréciation personnelle.

Jo
7 janvier 2018

.chix de parcours

Jean-marc, je pense que ce que vous dites est erroné (pardonnez moi)...J’ai trouvé le coût du chemin du Puy moins élevé que celui de Tours....(Je n’ai pas encore fait celui de Vézelay)
Sur le chemin de Tours, il y a des hébergements jacquaires mais quand il n’y en a pas il faut se rabattre sur des chambres d’hôtes qui coûtent très chères ou des hôtels qui ne font pas de promotion...
On s’en sort beaucoup mieux au niveau financier sur la Voie du Puy qui offre un plus grand choix d’hébergements que sur le chemin de Tours
Par contre, je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’il est calme et solitaire - Je l’ai adoré...

jean-marc
8 janvier 2018

.chix de parcours

Bonjour,
Je n’ai jamais eu à aller dans une chambre d’hôte ou en hôtel. J’ai toujours trouvé un hébergement jacquaire par l’intermédiaire des associations départementales (difficile dans les Landes j’en conviens).
J’ai même eu la surprise de voir des hospitaliers refuser toute forme de participation, heureux de recevoir un pèlerin.
Je pense que c’est fonction de ses étapes et peut être d’un peu de chance.
Personnellement je préfère les chemins plus calme qui me permettent de me ressourcer. Mais là aussi c’est une question de choix personnel.

21 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document