Hola !
Je me pose de nombreuses questions.
Quel est l’objet de ce forum ? le pèlerinage, la marche au long cours, la randonnée ?
Pour qui est-il fait ? pour les nouveaux qui cherchent des conseils ? Pour les habitués qui veulent partager leurs expériences ?

J’en doute un peu.
La majorité des messages sont rédigés par des addicts au Camino qui parlent surtout d’eux-mêmes : du nombre de km parcourus, nombre de chemins ?
En lisant leurs interventions, je pense que Compostelle ne les a pas changé vraiment et qu’ils demeurent des gens intolérants envers ceux qui font portés leur sac, qu’ils sont un peu xénophobes envers les espagnols, les coréens, les athées, les jeunes) Ils assènent leurs vérités comme des vantards ; ils critiquent toutes les décisions et rédigent avec suffisance voire avec mépris.

Dites-moi que je me trompe... ou pas.
Buen camino.

Josette
14 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour X

Vous allez avoir beaucoup de réponses , je crois...
Votre message est un bon coup de pied, brutal, dans la fourmilière !
Si je peux donner mon avis...C’est une vision un peu noire !
Je dois avouer que je suis impressionnée par les performances de certains pèlerins... Je me sens toute petite avec mon Chemin effectué en plusieurs années....Les intervenants seraient-ils tous des champions ?? Il y en a, c’est sûr et pas seulement sur les forums . J’ai croisé , en Espagne, je dis bien croisé car elle marchait dans l’autre sens, une femme qui était partie de Rome, était allée à St Jacques et s’en retournait à son point de départ. Le tout, d’une traite ! Bravo ! Je pense qu’elle disait vrai...pas plus de raisons de ne pas la croire que sur ce forum.

On aime parler ici de nos expériences, petites ou grandes, de nos émotions, on donne des conseils à ceux qui en demandent.Que faire d’autre ?
Mais en restant tolérant, bienveillant, et humble.
En bon petit pèlerin.

Josette


14 novembre 2017

@Josette

J’espère très peu de réponses parce que ça voudra dire que les ceux qui se sentiront morveux etc.
A quoi bon faire et refaire le chemin pour n’en tirer aucun bénéfice et demeurer sectaire, impatient, querelleur, critiqueur etc.
Au contraire, comme vous le dites, il faut être plus charitable, plus bienveillant, plus modeste et tourné vers les autres !
Merci pour votre réponse

josephp
14 novembre 2017

@Josette

Salut X le sceptique
Dis plutot qui tu es ...quitte à publier un nouveau message si tu as fais une erreur ?
Repondre aux messages non signes contribue à la degradation des echanges ..

C’est comme tu le sens ...
Josephp

gilbert
14 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour.
Je pense que l’on ne sort pas indemne d’une telle expérience .
Mais c’est aussi le regard des autres sur ce que nous avons accompli qui n’est plus le même.
Pour ma part je me suis un peu plus détaché des biens matériels, il est évident que vu le peu d’affaires que j’ai lors de mes pérégrinations me fait regarder d’un autre œil les biens accumulés à la maison.
Pour revenir à ce que dit Josette concernant l’exploit de certains, il faut relativiser car chacun à sa manière de marcher, je suis un fonceur j’aime marcher vite et longtemps, je peux encore le faire mais je n’ai pas plus de mérite que celle ou celui qui aura marché moins que moi ou arrivera après moi au gîte, je pense que ce qui est important c’est l’Esprit du chemin que je ne retrouve que sur Ce Chemin
Je ne pensais pas en dire autant
Bon chemin😇


15 novembre 2017

@Josephp :Le chemin vous a-t-il changé ?

Je préfère rester anonyme pour que les réponses s’il y’en a ne soient pas influencées par le passé des intervenants (moi y compris). Cependant je suis particulièrement content que toi, Josephp, tu répondes à mon scepticisme. En effet ça montre bien que le chemin t’as changé au moins un peu.

Jo
15 novembre 2017
on

@Josephp :Le chemin vous a-t-il changé ?

La dernière phrase : "Dites moi que je me trompe...ou pas"
J’ai lu et relu cette forme de phrase affirmative/ négative à plusieurs reprises sur ce forum au cours de ces derniers mois mais j’ai beau chercher, je ne me rappelle plus du nom de la personne...
Elle (il) donnait son avis sur un sujet et s’en échappait à la fin de cette façon


16 novembre 2017

l’anonyme @Jean-Pierre

Vous me demandez "Mais enfin, pour qui vous prenez vous ?"
Je suis un marcheur qui fait des milliers de miles et qui tente d’être de mieux en mieux, pas après pas,
Au contact des autres j’apprends à les connaître ; j’abandonne mes clichés sur les uns et les autres. My way is metting people !
J’aimerais bien que ce forum soit le reflet des chemins ...
J’aimerais que les intervenants soient plus compréhensifs et plus tolérants.
Exemple : Est-ce qu’il viendrait à l’idée d’un humain normalement constitué de critiquer un pèlerin qui va à Lourdes, au Mont Saint Michel ou à Rome en autobus, en voyage organisé, en avion ?
Dans la vraie vie personne n’oserait lui contester sa condition de pèlerin !

Mais vous répondez à mes questions sur les détails, sur la forme pour ne pas vous remettre en cause.
Vous critiquez mon anonymat.
Un autre conteste une phrase affirmative négative ???
J’aurais préféré que les addicts des chemins me disent pourquoi ils marchent seuls ? Pourquoi ils contestent tous les changements et les améliorations des chemins ? la trop grande fréquentation ? Les voyages organisés ? Le portage ? Les touristes ?
J’aurais voulu que l’on parle des échanges avec les étrangers.
Vous avez raison sur un point "veuillez avoir vous même l’humilité de reconnaître que vous sombrez dans le travers que vous dénoncez !"
C’est d’ailleurs pour cette raison que je me pose toutes ces questions et que je me demande si je suis le seul pèlerin à être (parfois) vantard, intolérant, méprisant, xénophobe etc.
Merci quand même Jean-Pierre d’avoir répondu.

josephp
16 novembre 2017

Josephp @ X

j’ai bien peur que tous vos points d’interrogations soient autant de bouteilles jetées à la mer , mais qui n’atteindrons jamais un rivage ...

Pourquoi et comment persistez vous à avancer à visage masqué , ?
Quel plaisir a t on à échanger avec un mur ?

Tout simplement sans doute pour assister en tant que témoin derrière sa vitre sans tain , au débat sans issue que vous avez créé ...

Pour éprouver une malsaine satisfaction à voir se dégrader l’esprit de ce forum à travers les interventions des personnes , sans doute percluses de défauts , à commencer par moi même ,
mais qui elles ne se cachent pas ...

Je doute que vous ayez parcouru autant de distances que vous laissez l’entendre ...Surtout en miles ...!

Peut être êtes vous tout simplement derrière votre vitre , quelle que part en bordure d’un chemin , et que vous participez virtuellement à la vie des marcheurs qui passent ..

Je ne comprends pas , je cherche une explication ..!!!

Les responsables de ce forum qui assistent à ce type de débat ne réagissent pas..alors qu’il s’agit là d’une discussion typiquement improductive et sans intérêt ..

l’Anonyme
17 novembre 2017

La forme et le fond

Le sujet c’est le forum.
Un recours à la méthode QQQCCP devrait permettre d’éviter le hors sujet. Mais non ! La plupart des réponses portent sur les détails et sur la forme mais, pas trop, sur le fond.
Pourquoi est-il obligatoire d’afficher son CV de pèlerin pour être admis à écrire dans ce forum ?
Alors les érudits, les distributeurs de sarcasmes sur mes synapses vous qui vous vantez d’avoir "l’esprit pèlerin" vous n’avez rien à dire sur ces questions :
"Est-ce qu’il vous viendrait à l’idée de critiquer un pèlerin qui va à Lourdes, au Mont Saint Michel, La Mecque ou à Rome en autobus, en voyage organisé, en avion ?
Est-ce que vous contestez sa condition de pèlerin ?
Est-ce qu’un novice, qui débarque sur le forum, trouve des réponses à ses questions ?
Exemple récent : Gérard demandait quel est le chemin le plus intéressant pour un marcheur moyen ?
Les réponses de prétendus experts :
- Allez-y à l’instinct, voilà tout.
- le premier chemin est celui que l on choisit à l instinct
- quelle question ? On ne peut pas répondre

Bon je vous quitte pas ! because ce forum je l’aime ! J’ai bon espoir qu’à force de faire regarder la poutre que nous avons dans nos yeux avant de critiquer celles dans les yeux de nos voisins, nous comprendrons !
Oui c’est bon aussi pour moi parce que je suis pas exempt de critiques et je fais mon examen de conscience !

Allez salut les pèlerins et bonne route !

Gilles
16 novembre 2017

Bienveillance ?

(déjà pour commencer, cette parenthèse : pour une fois que c’est pas moi que je m’en prends dans la tronche !...)
Juste pour dire que je trouve effectivement cet anonymat louche et ça décrédibilise le fond du propos.
Et puis aussi que nous devrions, tous autant que nous sommes, faire l’effort de comprendre avec bienveillance ce qui est dit par autrui. Car nous avons tous pu constater que les querelles partent d’un malentendu (si on peut dire ça d’un écrit) et finissent trop souvent dans des propos excessifs.
Et pour finir dans la symétrie et par un exemple personnel qui m’avait blessé, pauvre chéri, je serais curieux de savoir quel est l’être vaillant qui s’était caché derrière le pseudo inconnu au bataillon de "Bernard" pour proclamer ici que décidément sur ce forum je gonfle tout le monde.
Gilles

gilbert
15 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@ Jean Pierre Pourquoi monsieur ?

Jean-Pierre (Chemin Faisant)
16 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@Gilbert
Tu as raison Gilbert : rien n’indique que c’est un homme !

Jean-Pierre (Chemin Faisant)
15 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour Monsieur l’Anonyme !

Permettez-moi tout d’abord d’être très "sceptique", dubitatif et pour le moins circonspect, quant aux raisons que vous évoquez pour justifier votre anonymat !

Par ailleurs (je reprends vos propres termes), addiction, intolérance, xénophobie, vantardise, suffisance, mépris,sectarisme, absence de bienveillance, de modestie, d’humilité, j’en passe ... (n’en jetez plus !), mais enfin, pour qui vous prenez vous ?
Tous vos reproches à autrui, vous feriez peut-être bien de vous les appliquer à vous même !
Qui se sent morveux, se mouche. Soit !
Mais, en agissant de la sorte, en blâmant, en accusant les autres d’être chargés de torts, veuillez avoir vous même l’humilité de reconnaître que vous sombrez dans le travers que vous dénoncez !

Bons chemins à vous, Monsieur l’Anonyme !

Josette
16 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour,
La notion d’anonymat est toute relative car l’absence de prénom est déjà en elle-même une signature aussi reconnaissable qu’un Jean-Pierre, Josephp, ou Gilbert.
Peine perdue, X !
Bonne journée
Josette

TAO
17 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour,
Le chemin m’a-t-il changé ? OUI et NON.
Une chose est sûre, je ne suis pas la même personne sur le chemin et dans ma vie de tous les jours. J exerce un emploi très prenant et stressant .Je me suis rendu compte que sur le chemin je suis plus zen, plus tolérant, plus ouvert (sinon cela ne serait pas tenable) et ce changement me fait un bien fou !
Il m’est arrivé sur le chemin des trucs bizarres ou pas ordinaires que je ne peux expliquer. Choses qui auraient été différemment ressenties si j’avais été en mode normale. L ‘important c’est le chemin et la façon dont vous l’abordez et le laissez entrer en vous. Certains parlent d’intolérance. Ce n’est pas parce que je suis sur le chemin que je suis d’accord et accepte avec tout ce que je vois, entends, ou subi. Mais, je fais avec car ZEN sur le chemin par exemple J’accepte le ronfleur, , et je m’adapte (le pauvre n’y est pour rien) il a le droit au chemin lui aussi. J’accepte le bruyant, le sans gène et l égoïste.
Le chemin m a apprit à voyager léger et à être moins matérialiste.
Il me semble que ceux qui le font par petit bout d’une semaine loupent quelque chose, je conçois que tout le monde ne puisse pas le faire d’une traite, moi-même j’ai fais mon 1er camino ( le francès ) en 3 fois et je peux dire que cela donne un avant gout mais mon ressenti a été totalement différent sur les suivants que j’ai pu faire en 1 fois.
Dans mon cas, la première semaine c est la mise en forme physique et psychologique. par la suite l‘effet camino se fait sentir…. La magie du chemin survient !
Sacrifiez vos vacances mais faites le en une fois 2 fois maxi pour en ressentir l esprit.
Le portage des sacs ou pèlerin touriste m’énerve profondément (ils n’ont pas tous des problèmes médicaux loin de là, car ceux-là trichent et prennent la place des autres. Lorsque vous arrivez a l’auberge et qu’il n’y a plus de place à cause de ces gens …OUI je crise .
Sur le francès c’est moins problématique ( car beaucoup plus de possibilités d’ébergements que sur d autres chemins )
J’en ai même rencontré qui se la jouaient et se considéraient comme de vrais pèlerins.. Alors là OUI je CRISE. Sur ce coup on ne parle pas d’égal à égal.
Nous faisons le même chemin, mais pas pour les même raisons, ni dans les mêmes conditions. Je pense que l’on n’en retire pas les mêmes sensations ni les mêmes bénéfices
Je refuse qu’ils se croient à mon égal !!


17 novembre 2017

@TAO

Merci pour votre réponse Tao. Depuis 2011 et sur tous les chemins, le nombre d’hébergements a beaucoup augmenté et permet de loger tous les pèlerins. Déjà avant 2010 personne ne dormait dehors.
Par suite les pèlerins qui font porter leur sac ne prennent pas la place des marcheurs. De plus ils font livrer leur sac dans les hotels ou dans les albergues privées. Il y a donc des places pour tout le monde.
Pour avoir discuté avec des américains, des africains du sud, des australiens, des japonais, des coréens et des néo-zélandais qui font le camino mais qui demeurent en Europe après et avant leur cheminement. Leurs bagages comportent également des objets utiles en tant que touristes. Ce sont, le plus souvent, ces affaires qu’ils font transporter.
Enfin, l’Espagne, le Portugal sont des pays pauvres. Le chemin fait vivre de nombreux villages et de nombreuses familles. Exemple à El Acebo et à Foncebadon.
Un pèlerin aisé, qui fait livrer ses valises au Parador de Léon, dépense de l’argent et vient en aide à l’Espagne.
Et c’est pour tout ça que toutes ces vieilles idées reçues, ces rumeurs ne concernent ni moi, ni la majorité des gens qui marchent.
Bon chemin

Edith et Serge
18 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour TAO !!!

Nous retrouvons bien dans tes écrits le Pèlerin du Mozarabe ...
Au plaisir de te revoir !

Edith et Serge
(Pèlerins des Etoiles et de Rome)

gilbert
18 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@tao
Tu as parfaitement décrit mon ressenti du chemin, je n’enlève aucune virgule, merci
bon che à toutes et à tous😇

ERARD
18 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Je laisse ce forum aux remarquables pèlerins qui ont encore la santé pour faire 30 km par jour avec 12 kg sur le dos .
Quant aux autres, pourquoi ne pas renoncer à marcher et se laisser mourir sur un fauteuil tout en s’abrutissant de médicaments et de de télé ?

l’Ancien pèlerin toulousain.

moneypenny
20 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bien que je me régale à lire les échanges - les habitués chacun dans leur rôle ! - Joseph a raison " il s’agit là d’une discussion typiquement improductive et sans intérêt .." si l’on s’en tient à la question posée.

D’ailleurs X n’est pas interessé par la réponse et sous -entendu, lui non il n’a pas changé et les autres non plus, bande d’ " intolérants.... un peu xénophobes envers .... les athées, les jeunes) .... vantards ; ils critiquent toutes les décisions et rédigent avec suffisance voire avec mépris..."

Bon, donc Tao, Gilbert et Josette ; les seuls à avoir répondu à la question, vous vous êtes exposés à donner votre part d’humanité à quelqu’un qui s’en fiche et disqualifie "ces vieilles idées reçues, ces rumeurs.... qui ne le concernent pas.....

D’après ce qu’il répond à Jean Pierre, " J’aurais préféré que les addicts des chemins me disent pourquoi ils marchent seuls ? Pourquoi ils contestent tous les changements et les améliorations des chemins ? la trop grande fréquentation ? Les voyages organisés ? Le portage ? Les touristes ?
J’aurais voulu que l’on parle des échanges avec les étrangers"

Au risque d’être prise pour une morveuse, mr X lancez une discussion par sujet qui vous turlupine en donnant votre propre ressenti, sans l’anonymat et on vous répondra... peut-être. Mais la polémique pour la polémique, ça tire ce forum vers le combat de boxe, on attend les provocateurs et les médiateurs, et les nouveaux n’osent pas intervenir . On a déjà traité cent fois le sujet de marcher seul(e),le portage, les touristes etc.

Le contact avec les étrangers ? Oui c’est rare et spécifique au marcheur au long cours d’être dans un tel bain cosmopolite. Voilà un bon sujet : qu’est-ce qu’il vous a apporté à vous cérébralement, ou culturellement ou sociologiquement parlant ?

Anonymous
20 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Monypenny : Si ma question est typiquement improductive et sans intérêt, pourquoi devrais-je la découper en lançant une discussion par sujets ? Vous ne répondez pas à ma question sur le fond. Vous, comme tous la plupart des ténors de ce forum, vous contestez la forme, vous demeurez dans les détails. C’est manière de faire, permet de ne pas admettre que le chemin ne vous a pas fait changer.
Non, on n’a jamais traiter le sujet ici ! c’est même un sujet tabou.
En effet, les animateurs de ce forum qui me cherchent querelle sur cette discussion peuvent difficilement admettre que tous les chemins ne les changent pas ou peu. Ils s’insurgent toujours contre tous les changements sur les caminos (les étrangers, le transport des sacs, les tours opérateurs).

Enfin vous concluez sur la difficulté de discuter avec les étrangers. Vous écrivez que le contact avec les étrangers serait rare et spécifique au marcheur au long cours ? C’est évidement totalement faux. Nul besoin de marcher pendant des centaines de km pour parler avec des coréens, des espagnols ou des anglophones.

moneypenny
21 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

"cela permet de ne pas admettre que le chemin ne vous a pas fait changer".
On est bien dans un "malentendu" !
Comment voulez-vous que le chemin m’ait fait changer d’opinion puisque je n’en avais pas avant de partir, sur les sujets que vous voulez débattre.
1.Il n’y a pas que les addicts sur les chemins . Les autres ont aussi leur vérité.
2.il n’y a pas que les chemins surfréquentés pour faire son chemin
3.il y a l’Espagne à observer et à comprendre, autrement plus captivante que les questions rebattues du comportement des pèlerins
4. " ce quelque chose en nous d’Européen ..." que j’ai découvert !

Tao avait répondu à votre question mais vous avez un os à ronger et vous n’en démordez pas !
Continuez de ronger votre os, monsieur-qui-savez-à-l’avance-la-réponse-à-la-question ! Vous voulez faire dire "aux addicts" ce que vous voulez entendre mais vous n’aurez pas cette satisfaction.

BOURDON Patrcia(pèlerine)
20 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonsoir,
Pour ma part le chemin m’a reconstruit intérieurement. Je suis partie complètement paumée je suis rentrée d’abord totalement effrayée de ce qui m’arrivait puis heureuse de l’avoir fait. Le chemin m’a transformé intérieurement dans l’âme, ma redonné courage et force pour continuer la vie qui est la mienne, il m’a permis de me remettre en question et de comprendre mes erreurs de la vie et d’en tenir compte pour l’avenir mais surtout il m’a redonné la foi en la lumière (Dieu) il m’a fait comprendre que quoi que tu fasses Dieu est toujours la pour te soutenir même quand tu doute au fond de toi. Je me suis relevée bien plus forte et heureuse de l’avoir fait d’autant que sur ce chemin il y a des gens extraordinaires ,tu comprends le sens du mot respect , prendre le temps de vivre, respirer les odeurs écouter les oiseaux et surtout te rendre compte que jamais tu es seule quoi qu’il arrive tu ne reviens jamais comme tu es partie le chemin des étoiles c’est le chemin de Dieu et le chemin de ta vie.

sylvain
21 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Ce dernier message de Patricia est magnifique. Merci. Pour ma part j’ai effectué le chemin en plusieurs fois et je l’ai terminé en 2015. Je n’oublierai jamais cette expérience. J’envisage d’y retourner dans quelques années pour le faire en une seule fois. Je ne sais toujours pas pourquoi j’y ai attaché autant d’importance depuis le début. Qu’est-ce que je veux prouver aux autres et à moi-même en faisant ce pèlerinage ? C’était pour moi à la fois une performance sportive et un itinéraire presque mystique mais inachevé. Qu’est-ce qui m’attend au bout de ce voyage ? Je voudrais changer quoi dans ma vie ?

Louis Mollaret
21 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Beaucoup à lire pour arriver à la fin de ces échanges.
Pourquoi toutes ces questions sur l’anonymat de la première demande ? Comment puis-je être certain que tous les prénoms ne sont pas des emprunts ?
Visiteur épisodique de ce forum, j’ai souvent regretté cet anonymat. Sur le chemin c’est " Bisounours ". Mais au retour ce n’est plus pareil.
Ce forum m’apparaît comme fréquenté par des pèlerins qui se regardent le nombril et au mieux le comparent à celui d’autres pèlerins. Il est souvent affligeant.
J’y suis donc peu souvent. Aujourd’hui j’ai été attiré par la question " changé ou pas ? ". J’y rajouterai volontiers en quoi ? Pour quelles raisons ?
Si des non-anonymes veulent me répondre, merci de le faire à lfem@orange.fr, pour ne pas encombrer la boite de notre association.
Buen camino aux récidivistes et aux débutants et pour marcher les yeux ouverts

Anonymous
22 novembre 2017

@Louis Mollaret

Je ne comprends pas bien votre démarche ; Vous intervenez de temps en temps ici mais c’est toujours à reculons. Une fois de plus et au lieu de répondre à la question posée "Le chemin vous a-t-il changé ? "
vous y ajoutez deux nouvelles questions :
- en quoi ?
- Pour quelles raisons ?
mais vous vous gardez bien d’y répondre !
Vous laissez votre mail perso et vous invitez les forumeurs à vous écrire. C’est un peu hautain cette manière de faire.
L’air de dire : "Vous savez tous qui je suis ! Vous savez tous d’où je viens et ce que j’ai fais pour Compostelle alors j’ai d’autres chats à fouetter que de discuter avec la piétaille."
Comme tous les ténors de ce forum, vous ne répondez pas sur le fond mais vous mégotez sur la forme.
Allez un peu de modestie : faites nous un message anonyme et libérez-vous de votre image et de votre identité ; dites-nous ce que vous pensez de tout ça.

Notez bien que je force un peu le trait mais que je suis admiratif de vos travaux et de ceux de la Fondation.
Je joins un lien qui devrait vous plaire mais que vous connaissez, sans doute, déjà :
https://www.limousin-medieval.com/pelerinage-a-compostelle

Bourdon Patricia
21 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour à tous,
Merci Sylvain en faisant le chemin j’ai appris une chose à parler et écrire avec mon cœur je ne veux plus dire ce que l’on veut que je dise je suis moi et je revendique mon moi. J’ai fait le chemin en deux fois la première je venais de perdre ma meilleure amie je me sentais bancale dans la vie après sa mort et j’en voulais à la lumière ma vie ne ressemblait plus à rien alors je suis partie je voulais dire à Dieu qu’il m’avait pris ma meilleure amie sans que je puisse lui dire au revoir . Le chemin m’a donné ma maladie de crohn alors j’ai à mon retour commencer par me soigner faire mon bilan de mes erreurs et enfin repartir avec mon traitement dans le dos jusqu’au bout
j’avais perdu une fois de plus deux personnes dont le père de mes enfants et un oncle de ma fille cadette qui avait un cancer de l’intestin. Je suis allée au kilomètre 0 et brûler la lettre de ma fille qu’elle n’avait pas eu le temps de lui lire alors moi je te dis peux importe le temps que tu mets pour faire ton chemin c’est le but et ce que sa t’apporte l’enrichissement personnel que tu y trouve. Lève la tête et marche sans gène.

Josette
22 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour,

complètement d’accord avec Louis sur la notion très relative d’anonymat et de transparence.
En revanche je regrette l’ambiance de ce forum depuis quelque temps. Répondre personnellement à une provocation n’est peut-être pas la meilleure chose à faire car, vues les nombreuses interventions, on finit par ne plus savoir qui a commencé... l’oeuf ou la poule...
Pour ma part, je viens ici pour trouver des échanges sereins et lire des comptes rendus de pèlerinages même s’il y a des redites. Sont-ils aussi véridiques que les prénoms ? Ah ! Ah ! Invérifiables, mais j’y crois !! A ce propos je viens de lire l’ouvrage- assez ancien- de photos de Jean-Yves Grégoire SAINT JACQUES. Même si le texte date un peu, les angles de vues reflètent encore bien la réalité du Chemin. Superbe !
Bonne journée ou bonne semaine...
Josette

Jean-Pierre (Chemin Faisant)
22 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@ Anonymous et Louis Mollaret

Tout commence par une forme d’appel. Un rêve ... Un désir de chemin qui s’installe, lentement mais sûrement. Avec son lot de représentations, d’attentes, d’interrogations et d’appréhensions.
A la question pourquoi, je répondais recherche d’équilibre. Entre toutes les composantes de la personne : physique, mentale, intellectuelle, sociale et spirituelle. Pouvoir lâcher prise, vivre mieux et davantage le moment présent, telle était également ma quête. J’avais l’intuition que je pourrais mettre tout cela en oeuvre et en cohérence ...
Puis il y a le passage à l’acte ! Par petits tronçons pour certains, dans l’intégralité pour d’autres. Je fais partie de ceux-là. J’ai attendu d’être à la retraite pour me mettre en route, il y a neuf ans. Depuis, j’ai marché, beaucoup, énormément !
Alors ai-je changé ? Et en quoi ? Voici mes réponses partielles, sous forme de découvertes, réalisées petit à petit ...
* Deux types de cheminement se complètent : le voyage géographique, avec son ouverture sur le monde, ses rencontres, ses échanges, sa convivialité, et le voyage intérieur, introspectif, intime, véritable retour sur soi. Voilà pourquoi je préfère pérégriner en solitaire ...
* Dans un premier temps, j’avais espéré pouvoir transposer cette intensité de vie dans la réalité de tous les jours. Je n’y suis pas parvenu ... Alors pour la retrouver, une seule solution : y retourner, encore et encore ! S’agit-il d’addiction ? De fuite ?
Par définition, le voyageur au long cours quitte son contexte de vie habituel, mais pas forcément en le fuyant ? Ce terme me semble péjoratif en l’occurrence. Fuir, c’est se déterminer par rapport à quelque chose qu’on veut quitter. Alors que la démarche consiste au contraire à aller de l’avant, c’est à dire en regardant devant soi, à l’horizon !
Préférer l’inédit au connu, l’imprévu au prévisible, l’exceptionnel à l’ordinaire, l’innovation à la routine, l’espace de l’abandon à la zone de confort, le superflu à l’essentiel, avoir l’occasion de modifier ses structures de pensée, s’ouvrir au monde et aux autres, voilà tout ce que permet l’itinérance !
Si le voyageur n’est jamais aussi bien qu’en voyageant, s’il trouve dans cette démarche un équilibre de vie incomparable, pourquoi se priverait-il de cette richesse ?
* Autre découverte : je me suis rapidement rendu compte que la meilleure façon d’être satisfait, c’est tout simplement de ne s’attendre à rien ... Les plus belles richesses du Chemin n’ont été offertes sans que je m’y attende !
* Parlons maintenant de la dimension spirituelle ! Si elle existe, si elle est inclue dans la démarche, alors il s’agit d’un pèlerinage. Certes, se rendre dans un sanctuaire est important et significatif, mais l’essentiel se passe à l’intérieur de soi ! Les lieux saints sont plus des jalons que des buts. Des balises plus qu’un aboutissement ...
* Je suis croyant. Ma foi tient en trois mots : Dieu est amour. Cette conviction repose sur une démarche que j’appelle la conversion permanente. En posant régulièrement tout à plat, en se remettant constamment en cause, si l’on revient authentiquement aux mêmes réalités essentielles à nos yeux et à notre coeur, n’est-ce pas le plus sûr moyen de les conforter et de les consolider ? Dans ce domaine, n’est-ce pas cela, changer véritablement ?
Pour terminer en forme de boutade, à l’instar d’un ex illustre, je proclame : le changement, c’est maintenant ... C’est à dire tous les jours !
" Tous les matins, nous prenons le chemin ... "

michka35
23 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour à tous, je m’appelle Marcel Constantin, je fais parti de l’Association Bretonne des Amis de Saint Jacques dans laquelle je m’occupe du balisage. Voilà l’anonymat est réglé.
Le chemin vous a t il changé ? A mon avis cela dépend essentiellement du pourquoi, avant de partir, on désire faire ce pèlerinage vers Santiago, même si Saint Jacques n’a jamais mis les pieds là bas. C’est là qu’est la clé de son changement ou pas.
Mon expérience personnelle : je voulais faire ce pèlerinage en une seule fois et donc j’ai attendu d’être en retraite. Je l’ai fait seul en choisissant les voies pas trop fréquentées, telle que la voie des Capitales puis le Camino del Norte (partir de chez soi)..
Cette pérégrination m’a t elle changé ?, oui dans le sens où l’approfondissement de ma spiritualité a pu s’épanouir à la lecture du livre de Frédéric Lenoir "Petit Traité de vie intérieure" que j’avais mis dans mon sac et des rencontres simples et magnifiques que j’ai fait durant ce périple.
Pour aller plus loin, j’ai la conviction que l’on peut, un peu, améliorer sa personnalité (en bien) si on cherche "qui on est". D’autres l’on dit mieux que moi "Connais toi toi-même"
Michka35

josephp
24 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour ,
Que certains s’interrogent sur l’authenticité et la sincérité des intervenants, dont certains se planqueraient sous des pseudos bidons , voire en s’abstenant de toute signature , c’est complètement normal ...
Que d’autres interprètent la justification de signer son texte est un simple geste de politesse et de respect aisément contournable , c’est vrai aussi ...
Pour ma part , je préconisais dans un précédent message , d’instituer une simple précaution préalable à la participation à ce forum : un inscription où deux critères seraient comparés pour authentifier un interlocuteur :
le pseudo et l’adresse mail ...

N’oublions pas que ce forum a été récemment et fortement perturbé par une intrusion motivée par des raisons tout sauf louables ..
Que le silence qui en a découlé a soulevé un tollé quasi général ,suscité par
un silence prolongé ..
Que notre cher forum ne répondait plus ...au grand désarroi de beaucoup d’entre nous ..

Un peu de mémoire !!

Il m’étonnerait beaucoup que les responsables de cette attaque en règle se soient faits connaitre ..
C’est précisément sous couvert d’anonymat que les mal intentionnés avancent , et la toute première des recommandations , c’est de faire en sorte que rien d’anonyme ne paraisse dans les discussions ..

Il ne s’agit pas là de la parade suprême , c’est sûr , mais au moins on aura fait un pas vers un forum propre et en partie sécurisé ...

A moins que prendre le risque de continuer vers des dérapages quasi assurés ne dérange personne , alors restons en là et surtout ne changeons rien ...


24 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@Josephp
tout à fait d’accord avec toi
je pense que l’association qui gère le site doit se poser la question de l’anonymat et changer les règles.

bon chemin à toutes et à tous

Jo
25 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Oui Josephp, encore une fois je dis que je suis d’accord avec vous et avec la personne qui ne met pas son nom
Il faut que le forum change les règles et refuse l’anonymat

BIOURDON Patricia
22 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour Louis,
Si les gens se regardent le nombril c’est leur nombril pour ma part j’ai toujours publié en mon nom propre je ne vois pas l’intérêt de choisir un pseudo. Et même sur Facebook ou je suis je suis sous ma véritable identité. Patricia BOURDON.

CLA !
25 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour !
Quel est donc le thème de discussion sur cette page…L anonymat ?? Ou le chemin vous a-t-il changé ?
Apparemment, il ya plus a dire et de règlement de compte sur l’anonymat….je trouve cela dommage que certaines personnes ne décernent pas l’essentiel du sujet concerné.
Donc je ne m’étalerai pas sur cette superficialité hors sujet !
Pour ma part je vais essayer au mieux de répondre à la question essentielle :
Par curiosité j’ai eu l’occasion et l’opportunité de faire un chemin l’année dernière, el camino ingles, mon premier chemin et qui j’espère ne sera pas le dernier.
Je l’ai parcouru car je n en comprenais pas le pourquoi ?
Je suivais de très loin par photos et ressenti de mon ami qui était pris de passion pour ces chemins chaque année. Ces chemins apparaissaient à mes yeux comme une épreuve alors afin de mieux comprendre… je m’ y suis engagée.
Vous dire qu’il m’a changé ..eh bien non !
D’une part il a surtout permis de découvrir et me découvrir :
Un autre monde ..celui comme dirait TAO de la zen attitude , ou l’on est complètement déconnecté de notre environnement normal, ou l’on tolère pas mal de choses ou l’on ne se prend pas la tète pour telles ou telles choses matérielles.
Mais aussi mes aptitudes physiques qui avant cela me paraissaient très limitées, et je fus très surprise de ce que mon corps pouvait endurer.. il était devenu une forme de mécanisme ..
Le chemin ne m’a pas changé car il a été court (5 jours) et je ne suis pas « rentrée dedans » puisque la découverte était dominante.. je dirai que je n’ai fait qu’une mise en route ..Mais elle m’ a donné envie d’y retourner et de la vivre pleinement ainsi de m’y abandonner psychologiquement.
Ma courte expérience m’a donné envie d’aller plus loin ..
Personnellement je ne pense pas qu’un chemin puisse changer un individu..celui s’y adaptera mais seulement momentanément. et ca ne fait surement pas parti de l’objectif du pèlerin…….
J’en profite pour remercier mon cher ami de m’avoir donner envie ( par son partage) de faire un des chemins ..qui plus est en sa compagnie.

jacqueline
26 novembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Bonjour,

Je m’appelle Jacqueline, ça c’est dit !

Changé, pas changé ?

Non !

Le chemin, c’est une bulle qui nous préserve de la vie pas toujours simple que nous menons, chacun d’entre nous, d’habitude tous les jours. On supporte tout (peut-être pas tous mais la majorité) sur le chemin ce que nous ne tolérons pas ou mal dans la vie ordinaire. C’est aussi pour ça que nous tous, ça a été mon cas aussi, nous y retournons autant que faire se peut. On va chercher ce je ne sais quoi qu’il est impossible de vivre dans la vie de tous les jours. D’ailleurs au retour, il est difficile de se remettre dans cette fuite en avant plein gaz, au contraire de la lenteur du chemin. Métro, boulot, dodo, de l’ambiance familiale, de supporter son conjoint (e) qui n’a pas vécu le même chemin durant cette parenthèse, de gérer ou supporter les enfants, de repenser qu’il faut continuer ses paiements impôts, maisons etc.. de voir dans les médias que le monde va de plus en plus mal, de recomposer avec des collègues de travail ou amis qui nous gonflent etc...etc...Donc, l’alternative c’est quoi ? Repartir pour retrouver au plus vite ce moment de grande sérénité, d’abandon, de vide, d’espace de liberté, de partage facilité par l’ambiance entre les marcheurs (pas toujours non plus) ou de se relaisser emporter par la vie ( ce qui est presque toujours le cas) de chaque jour. Ceux qui sont resté à la maison n’ont pas suivi votre parcours et ne voient pas la nécessité de changer quelque chose.

Maintenant, soi ! changer par rapport aux autres ? Oui, c’est possible. Cela demande beaucoup d’efforts, énormément d’efforts. Beaucoup plus que ce que le chemin nous demande. Le pourquoi on y retourne est peut-être là.

Alors est ce qu’on est changé après un ou plusieurs chemins ? Celui qui au départ de sa vie, qu’elle aie été facile ou difficile n’arrive pas à être bon envers son prochain pour toutes sortes de raison propre à chacun d’ailleurs, ne sera pas bon envers son prochain sur le chemin ou dans la vie. Il faut je pense d’abord changer son comportement envers l’autre tous les jours d’où les efforts. Ce n’est pas le chemin qui va changer l’être humain dans la durée de la vie.

Mais peut-être que je me trompe, que je suis à côté de la plaque comme on dit !

Ceci dit. Essayons d’être heureux, de rendre heureux tous, en dehors du chemin.

Et je signe : Jacqueline

RO
11 décembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Une autre façon de se poser la question,avez vous continué votre vie après le chemin ou avez vous commencé une nouvelle vie ?

Pour éviter les polémiques, j’ai toujours signé RO et je ne change pas de ce coté là.

Bonne réflexion à vous tous, je vous souhaite avec un peu d’avance de passer une bonne fin d’année

RO

Jean-Pierre (Chemin Faisant)
12 décembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

@ RO

A mon avis, il n’y a pas ce genre d’alternative. Sur le Chemin, nous apprenons à renaître chaque matin. Tous les jours, nous découvrons et redécouvrons, toujours et encore, les bienfaits du départ. En ce qui me concerne, il m’a enseigné le concept de remise en cause, de conversion permanente. Tolérance, bienveillance, ouverture d’esprit ...
Trois célèbres citations pour illustrer mon propos !
La première convient parfaitement au Camino :
" Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà " (Pascal).
La deuxième :
" Rien n’est jamais acquis à l’homme. Ni sa force, ni sa faiblesse, ni son coeur ... (Aragon).
La troisième :
" Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. (Anaxagore).


25 décembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Marché en 2002 et un deuxième chemin en 2007, je crois que le chemin m’a éveillé et transformé. En quoi ?[ Lire nos épilogues de nos chemins toujours très présents pour nous.

http://www2.ift.ulaval.ca/~agamache/pageperso/Compostelle/PhotosCompostelle2002.html

Le constat m’apparaît toujours valide en 2017. L’humanité change au pas de tortue mais elle change !

AG

hervé
26 décembre 2017

Le chemin vous a-t-il changé ?

Je ne sais pas si le Chemin m’a changé mais ce qui est sûr c’est qu’il m’a permis de vivre des moments exceptionnels , m’a fait croiser des gens admirables , m’a fait connaître un esprit incomparable
J’ai aimé le côté fraternel , l’humilité , la simplicité , la sagesse des Pèlerins que j’ai côtoyés tant en France qu’en Espagne
Qu’il est bon de souffrir ensemble parfois avant de se retrouver autour du repas du soir à revivre la journée passée
J’ai tellement apprécié tout cela que j’ai décidé de repartir au mois d’avril prochain pour revivre cette fabuleuse expérience

Hervé

jean-marc
6 janvier 2018

Le chemin vous a-t-il changé ?

J’ai "fait" le chemin sans le vouloir. Je sais ça étonne toujours quand je dis ça.

Suite à une très grande tension intérieure, j’ai décidé de rentrer de Paris où j’avais une obligation très pénible, à Bordeaux, mon domicile, à pied. Une amie m’a indiqué qu’en prenant une crédentiale je pouvais bénéficier des hébergements jacquaire sur mon chemin.

Chemin faisant, j’ai pesté contre le marquage qui change dans chaque département, contre le N° de tel qui ne répondent pas etc etc. Et puis je me suis calmé. Ce sont des faits inéluctables et m’énerver ne servait à rien. Petit à petit je suis arrivé à Bordeaux et comme j’étais bien, j’ai continué jusqu’à St jean Pied de Port.
Et ne voyant pas pourquoi m’arrêter, je suis allé jusqu’à Santiago.

Je n’ai pas l’impression d’avoir changé, mais mon entourage me le dis régulièrement, je ne suis plus le même. Plus détaché, moins enclin à la polémique stérile (visiblement pas le cas de tous ici), je ne suis ni plus tolérant ni moins, je m’en moque complètement. Je parle avec ceux qui veulent et ignore les autres.

La seule chose qui m’a dérangé sur le chemin c’ est les 100 derniers kilomètres où j’ai eu l’impression d’arriver dans le métro après 3 mois de calme (je suis parti mi février et arrivé début mai).

Savoir si j’ai plus "mérité" ma compostela que ceux qui ont recours au portage, le font en vélo, en bus ou ne font que 100 km ne m’a jamais interpellé avant que dans une réunion j’ai entendu des pèlerins se déchirer sur ce point.

Je me regarde dans MA glace le matin et ce que je vois me suffit. Les autres.........

41 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document