traces chemins français de l’IGN moneypenny 16 avril 2018

Bonjour Jean Luc M.
Suite à ton information interessante qui a déclenché une discussion empoisonnée encore une fois...,
je précise que le téléchargement dont je ne suis pas pratiquante, n’est pas le sujet...
je te fais partager ce constat :
l’IGN français a fait le contraire de l’IGN espagnol. Il a supprimé tous les itinéraires jacquaires secondaires ou principaux qui ne coïncident pas avec un GR homologué ! (fonds de carte et nouvelles cartes papier série bleue).

Les pèlerins comme moi qui veulent suivre d’authentiques chemins jacquaires en France avec carte, hébergements et infos, doivent s’en remettre à un guide papier quand il existe, car les éditeurs mettent à jour leur carte avec les assos jacquaires et non avec la FFR...
En Dordogne, l’IGN a mis la coquille sur le GR654O, la "variante" par Bergerac alors que la voie (de Vézelay) principale suit un autre itinéraire par Port Sainte Foy.

Pour les voies secondaires et confidentielles, s’en remettre aux assos et à certains Conseils Départementaux comme celui de Dordogne, qui valorisent leurs chemins avec des topos remarquables !
Bonne lecture sur les chemins de St Jacques en Françe.

jean luc M
22 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Merci Moneypenny pour ces précisions. En France beaucoup de chemins jacquaires suivent le tracé des GR et vous font faire des détours parfois inutiles car ces deux types de tracé n’ont pas le même but. Il faut parfois adapter son chemin hors GR et c’est vrai qu’avec un GPS c’est plus facile.
Bon chemin à toi si tu repars cet année

Jacques-D. Piguet
23 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Je dois dire que j’ai fait la même constation que Moneypenny sur la voie de Vézelay : je l’ai parcourue en 2007 avec le guide jaune et et 2017 avec les informations glanées sur le web en plus du guide des Hollandais (https://www.santiago.nl/english/guides-as-pdf-files).

Les différences sont flagrantes entre la voie "historique" décrite par ces guides et le marquage des cartes IGN.

Je ne peux que recommander les guides, bien mieux adaptés au pèlerin !

Buen Camino,
Jacques-D.

François36
24 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Moi également, je vous remercie Moneypenny pour ces intéressantes informations et notamment celles concernant la Dordogne.

Bien cordialement à vous et à mon tour je vous souhaite un bon chemin, si d’aventure vous partez !

christian
23 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Jer ne connais pas la génèse de cette discussion.
mais je m’insurge sur le fait que les asso jacquaires sont prioritaires sur le FFR.
C’est FAUX. ; en effet la FFRP s’arroge la propriété des chemins nur le territoire national.
J’en veux pour preve le tout npouveau GR765 qui reprend le chemin de Cluny à Le Puy en Velay qui a été tracé et balisé dès 1999 par l’association Rhone Alpes des amis de St jacques dont on ne fait pas cas dans le guide édité par la FFRP.
De gràce, si les asso jacquiares ne sont pas au top de la technique, c(’est parce que ce sont des bénévoles son subventionnés par les instances politico-touristico-economiques. Alors SVP allez sur les sites jacquaires et si vous ne trouvez pas les cartes GPS à jour, acceptez l’authenticité du chemin.. reste à savoir dans quel esprit vous le faites....!!!
Amitiés jacquaires


25 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

bonjour à tous,
C’est sympa d’échanger avec des gens bienveillants !
à Christian :
"mais je m’insurge sur le fait que les asso jacquaires sont prioritaires sur le FFR. "
je crois qu’il y a un malentendu sur le vocabulaire. Il est question ici de cartographie des voies jacquaires et non des guides édités par la FFR qui s’appellent des topoguides, mot déposé par la FFR et donc par définition, décrivent des GR,seuls chemins représentés sur les cartes IGN .
Je faisais référence aux "guides" commerciaux comme le MiamMiam Dodo qui décrit les itinéraires jacquaires majeurs, supposés suivre un GR et comme le dit Jean Luc,ces 2 types de tracé n’ont pas le même objectif.
Je me répète : pour les itinéraires moins fréquentés, qui ne suivent pas des GR , ils sont sacrifiés par l’IGN new look et le seul recours est la "description" et la carte, pour ne pas dire le "topo", des assos jacquaires (qui font en effet un travail formidable).
C’est le cas de la voie littorale,ou voie des Anglais,chemin historique balisé par les Conseils départementaux. Cherchez-la dans le fond de carte de l’IGN au 1/25000 ou dans les cartes de la série bleue, éditées en 2017 et 2018. Elle en a disparu !

michka35
25 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Bonjour à tous et particulièrement à Moneypenny et Christian
En charge dans mon association jacquaire du balisage, je suis en désaccord avec la FFR, qui comme le suggère Christian, balise en GR certaines voies jacquaires (par exemple le GR 65 du Puy à Saint Jean Pied Port. Le pèlerinage vers Compostelle datent d’avant l’an mille. les pèlerins partaient de chez eux et rejoignaient les chemins existant à l’époque. Ainsi 4 grandes voies se sont créées, Arles drainant l’Italie, Le Puy drainant la Suisse, Vézelay drainant l’Allemagne et les pays de l’est, Tours drainant paris et le nord de l’Europe. Je ne sais pas à partir de quelle date la voie du Puy est devenu le GR 65 ? Dans l’ouest, la Bretagne et le mont St Michel sont devenu la voie des Capitales, passant par Redon, Nantes, Bordeaux. Un de nos membres, a proposé que les chemins jacquaires soient balisés à la façon des GR avec les couleurs de St Jacques jaune et bleu. Ce balisage a été validé en décembre 2010 par l’Europe. Lorsque un chemin de St Jacques, arrive sur un GR, c’est le balisage GR qui prime, un logo jacquaire mis de temps en temps, sont les seuls autorisés,(suivant la longueur du GR emprunté) puis juste avant de quitter le GR, une balise jacquaire indique le chemin à suivre, une fausse piste jacquaire est apposée sur le dit GR.
Tout cela pour vous dire qu’il y a une différence entre un randonneur et un pèlerin. En effet, la FFR a une obligation d’un certain pourcentage de chemin "herbu" et non goudronné qui l’entraine à concevoir des GR qui ne prennent pas forcément le chemin le plus court. Par contre le pèlerin, c’est d’arriver à Santiago le plus rapidement possible qui le motive, ainsi que de passer par des lieux où les symboles de St Jacques sont recherchés ainsi que les rencontres le long du chemin notamment dans les gîtes municipaux et les accueil pèlerins qui existent tout le long des voies jacquaires peu fréquentées.
De plus, beaucoup de communes ou de communauté de communes créent des difficultés avec nos balises, car elles estiment qu’il y a beaucoup trop de balises de toutes sortes sur les chemins de leurs communes. Et même les département s s’en mêlent parfois. Or, à mon avis le balisage, à la façon FFR, permet à tous les pèlerins notamment étrangers (Anglais, Québécois, Espagnol, Américain, Allemand, Belge, Australiens, etc qui ont fréquentés l’an dernier la Bretagne) de pérégriner sans difficulté.
Pour terminer je voudrais remercier l’action du nouveau président de la FFACC Philippe Demarque qui souhaite que chaque association adopte ce balisage jacquaire. Michka35
PS. Je serai intéressé par vos avis. Je ne comprends pas très bien les pensées de la FFR.

moneypenny
26 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

bonjour à tous,
Merci Michka. Valeureuse association bretonne qui balise elle-même ses chemins de Saint Jacques en plus de les valoriser sur son site !
Tu t’interroges sur "les pensées de la FFR" qui se soucie peu de chemins qui ont une histoire... et moi sur la prestation de l’IGN,service public national de cartographie pour ces mêmes chemins (européens) !

à la question de la récente disparition des voies jacquaires (non adossées à un GR) posée par un ami au service client de l’IGN, voici la réponse :

"Suite à la coopération en 2013 avec "l’association de Coopération Interrégionale les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle"(ACIR Compostelle) fut établi la carte Découverte de la France IGN 922 "les chemins vers Saint-Jacques de Compostelle" , et la consigne suivante : "on ne porte sur la série bleue au 1/25 000e que les sentiers de St-Jacques retenus aussi en GR en n°600, ce qui exclut les chemins de liaison et d’approche -portés sur la carte 922- et dont fait partie la fameuse voie du littoral de Saint-Jacques ".............

On ne dit pas merci à l’ACIR, organisme prétendant à la gouvernance des chemins "patrimoine mondial", ignorante de la voie littorale et des chemins bretons (chemins de liaison ou d’approche ?! pardi !) et responsable d’une boulette dont les conséquences vont durer combien de temps ?
La FNACC a-t-elle connaissance de cette aberration ?

Quant à la FFR,elle a communiqué à l’IGN ses GR homologués aux PDIPR. S’ ils coïncidaient avec une voie jacquaire, je suppose qu’elle y a ajouté le nom de la voie (les topoGuides se vendent mieux avec le nom d’une voie jacquaire ou de Stevenson ! ) et l’IGN a mis une coquille sur le tracé du GR...
Il y a de beaux jours pour les bénévoles des assos et... pour le miammiamdodo et le guide Lepère !
Amitiés jacquaires.

moneypenny
26 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

J’ai oublié de signer mon mail précédent. J’en profite pour dire que je suis convaincue qu’avec un GPS, je pourrais pallier à cette aberration en adaptant mon chemin hors GR. Je dois donc faire le saut technologique... qui va me prendre la tête !
Cependant, je connais des marcheurs à qui les cartes "ne parlent pas". Sur des itinéraires peu fréquentés, il leur faut une trace, sinon se laisser guider par le balisage jacquaire est parfois aléatoire...
Il reste qu’un topo papier comme Bergerac- Rocamadour est un régal de lecture avant de partir et ça sera ma bible chaque soir à l’étape ! Chapeau aux rédacteurs bénévoles qui ont réussi à le faire éditer par le CD de Dordogne !
Bon chemin à ceux qui partent et bonne lecture à ceux qui restent !
Moneypenny

Jacques
26 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Bonjour à toutes et à tous,
Suite au message de Moneypenny, je viens de constater sur le net que le chemin jacquaire venant d’Alsace et allant vers le Puy en passant par Cluny, et que je connais bien, a disparu des cartes IGN sur le net ! donc aussi sur les cartes papier nouvelles !
Comment vont faire les pèlerins pratiquant ce beau chemin... heureusement qu’il est balisé par les coquilles, mais que faire en cas d’erreur comme cela m’est arrivé plusieurs fois dans les vignes de la côte...
Buen camino à tous

milan
27 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

bonjour a toutes et a tous
pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué....?
une fléche jaune...comme en Espagne , ne serait-ce pas la solution ?
ultreia
Milan

Guy24
29 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Tout à fait d’accord Milan, ce serait trop simple et pas de l’initiative de chacun sa paroisse et son truc. Tout comme les Espagnols ne veulent pas du chant ULTREÏA comme hymne de ce chemins ( il n’est pas issu de leur culture, langue) en France nous ne voulons pas du symbole de la flèche en jaune, je pense qui vient des autres.

Les chemins sont balisés, personnalisés différemment suivant les assos, les décideurs, les comités etc................

La flèche jaune serait un signe commun, en peinture c’est peu onéreux, mais voilà..l’harmonisation dans ce cas ne nuirait à personne ! TROP simple trop facile trop pas nous.

AACSJPA
29 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

baliser un chemin sur une commune demande une autorisation préalable de l’autorité municipale, qui acceptera ( ou pas) le type de balisage proposé ; en tout cas il y a 99,99% de chances qu’elle refuse un barbouillage à la peinture jaune, je parle ici bien sur de la France. Ainsi les choses sont claires et ont le merite d’éviter les dérives que l’on trouve souvent en Espagne. Quant aux rapports entre les comités départementaux de randonnées ( CDRP) et les Asso Jacquaires, il y a des département ou cela se passe très bien et en parfaite collaboration, ce qui n’est pas toujours le cas......dans certains départements ils nous considérent comme quantité négligeable du haut de leur grand savoir faire. J’ai pourtant fait partie d’un CDRP ( baliseur) mais je leur ai dit chao !!!! dommage

michka35
29 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Merci Milan pour ta suggestion d’une unique flèche jaune, mais c’est bien mal connaitre, et notre chère administration française ,et aussi nos chapelles qui sont sûrement des mille et des mille à travers toute la France, sans compter toutes celles que beaucoup de français créent, car la sienne est non seulement la plus belle, mais surtout la mieux !!!!! Et l’ex baliseur de l’AACSJPA a très bien résumé cet esprit français. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié l’initiative du regretté Théo Le Rest ,qui par son balisage jaune et bleu à la façon de GR de la FFR, aurait dû fédérer tout le monde, et bien non c’est raté (seulement pour l’instant, je l’espère) car il y a des réticences en tout genre, tel cette commune-ci, ce département-là, cette association jacquaire-ci cet FFR-là etc etc ....
Et Moneypenny le dis bien à propos de l’ACIR qui, je crois, ne représente pas la majorité des pèlerins qui se rendent à Santiago, mais qui a cautionné les désirs de l’IGN....
Je souhaite que notre nouveau président de la FFACC puisse unifier tout cela, mais en France, est-ce possible ???
Michka35

moneypenny
29 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

Bonjour baliseur de l’asso des Pyrénées Atlantiques !
C’est vrai qu’en France, la question du balisage jacquaire est compartimentée par départements. Certains ont réussi à se fédérer pour créer des nouvelles voies et ailleurs, la carence de l’autorité de tutelle fait que le CDRP fait ses contorsions de son côté (voir la voie de Vézelay de l’IGN) et de l’autre, l’asso se débat pour valoriser ses chemins.... sans reconnaissance (leur disparition des cartes de l’IGN en est la démonstration !)
Qu’est-ce qui ne va pas plus ? à mon avis, ça part de l’indifférence des élus !

Dans ce cas "de non-collaboration" entre l’asso et le CDRP, quel est le rôle chez vous du Conseil Départemental, disons de la cellule PDIPR ?
N’est-il pas le maitre d’ouvrage des chemins et des GR ?
Ecq la voie de Vézelay dans les PA , le balisage commun "intégré" avec le GR est très bien : esthétique, efficace,durable.
Ne devrait-il pas arbitrer entre CDRP et asso pour les traces de l’un et l’autre ?
Sauf s’il considère la rando uniquement comme un sport....dans la nouvelle organisation des Conseil Départementaux, le PDIPR est géré par le service des Sports
En principe, c’est aux élus du CD de définir la politique d’itinérance ?

Comment avez-vous procéder dans les PA pour l’homologation et le balisage de vos chemins non GR ?

Guy24
30 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

C’est bien ce que je veux laisser entendre. Maintenant avant la peinture servait à baliser les chemins même et encore les GR ! N’entamons pas une polémique je confirme à mon avis regretter que les voies de Compostelle ne sont balisées en jaune tout simplement comme en Espagne. On comprend bien que cela pourrait être encadré mais à par ça ?

gabrielle
30 avril 2018

traces chemins français de l’IGN

il y a quelques années quand on a voulu baliser le chemin de Tours avec des petites flèches jaunes et bleues on a essuyé une interdiction catégorique d’une certaine Mme Royal alors présidente de région !! la preuve qu’on ne peut pas faire ce que l’on veut ? même proprement...

moneypenny
2 mai 2018

traces chemins français de l’IGN et autres institutions

Merci à tous pour vos contributions !
à Michka 65,guy 24 et Gabrielle, harmoniser le balisage en France, je crains que ce soit sans issue ? Comme la cartographie !

Pour illustrer la nécessaire implication institutionnelle (car les chemins ont un statut juridique et un coût - avec quel autre argent, français ou européen, que celui des impôts peut-on développer un chemin historique ou un GR ? ),
je porte au débat la communication du CD de Haute Garonne accompagnant la création de la via Garona :
https://www.haute-garonne.fr/sites/default/files/via-garona-dossier-de-presse-mars2017.pdf

"Via Garona s’inscrit dans un maillage de chemins de Saint-Jacques et réunit tout au long de son parcours des richesses du patrimoine historique, culturel et naturel."

Il me semble que c’est le bon exemple français : le Conseil Départemental est le maitre d’ouvrage, il peut faire appel à des fonds européens et il réalise avec l’argent public ce que les élus ont voté ?!
Ensuite, viendrait l’implication des territoires, des OT, mairies.... pour valoriser et informer les "usagers"... Ne sont-ils pas dépositaires d’un héritage à transmettre ?
Je serais d’accord avec Abrazo si j’étais que randonneuse, mais pour s’affranchir du balisage, il faut déjà savoir s’orienter et ce n’est pas inné !.
En même temps... on n’est pas que "randonneurs" sur ces chemins !

Guy24
3 mai 2018

traces chemins français de l’IGN et autres institutions

J’ai participé, balisé quelques portions de chemin voie de Vezelay, je sais que ce ne sont que des voeux " pieux" "illusoires" je suis d’accord avec l’ensemble de vos commentaires. Les pouvoirs sont ainsi possédés et importants entraînants une sorte de dictat sur parfois le bien pour les pratiquants !
La Royal écologie on a vu ce que cà apporte, pour eux cela devient un nécessaire à la mode ou tendance pour la carrière personnelle.
Mais bon on constate c’est tout ce qu’on peut faire.
On s’adapte, on marche, on emprunte rendons aux baliseurs les mérites de leur investisement, ils n’y sont de toute maniére pour rien dans le choix des symboles du marquage......ils le posent c’est déjà important.

milan
4 mai 2018

traces chemins français de l’IGN et autres institutions

bonjour a toutes et a tous
dans tout ce que je lis plus haut je sent beaucoup de "contrainte"....
je sais que nous sommes dans un monde hyper controlé , structuré ,mais zut (pour etre poli) ne pouvons nous pas nous affranchir de toute cette paprasserie et de nous reconnaître telle que nous sommes....des pèlerins , des etres en quéte d autres choses , des etres en quete de sublimination....si j ose dire....alors , bien sur , il faut rester dans les normes , les clous , ...un pèlerin ne sera jamais un randonneur....simplifions les choses et marquons le chemin comme il nous plait ....nous ne sommes pas des bandits et une fléche sur un arbre n a jamais tué personne.....l uniformisation des choses est un danger pour la société...et pourr nous aussi en tant que pèlerin alors méditons....normes liberté...liberté normes ....moutons ou vivants.....chacun sa route......
ultria
Milan

l’écho côtier
5 mai 2018

traces chemins français de l’IGN et autres institutions

La voie du Littoral a en effet disparu du fond de carte IGN , elle ne colle avec aucun GR !
C’était sa seule représentation sur les cartes, en dehors du site des assos de Gironde, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. En tant que maillon d’une chaine de chemins de Saint-Jacques qui, de Soulac conduisaient les pèlerins anglonormands vers l’Espagne, c’est le trou noir !
Passons sur la confidentialité d’un symbole d’itinéraire culturel européen, 30 ans après la déclaration du Conseil de l’Europe...

En Gironde, c’est une belle voie pour pèlerins autonomes et débrouillards. Mais les autres ?
Elle est balisée d’origine par le Conseil Départemental, avec du matériel en bois,adapté mais vulnérable dans un grand ensemble forestier et réserves naturelles où des pèlerins se sont perdus !
Avec des bénévoles de l’asso, nous faisons du rafistolage et du débroussaillage plutôt que du balisage afin de palier aux incidents dûs à l’exploitation forestière et les engins, principalement
Ou alors on met une flèche sur un arbre et l’hiver suivant, la parcelle a été déboisée !

Les pèlerins ne sont pas les seuls utilisateurs de ces chemins et notre matériel de signalisation -celui dont parle Michka 35, n’est pas lisible dans ce milieu sauvage.
L’ONF et la défense contre les incendies ont leur propre signalisation. Les parcours équestres (avec rappel du n°112 sur chaque balise,ça en dit long !), cyclistes et boucles locales aussi,
quand ce n’est pas les vestiges d’un ex GR8 disparu depuis les tempêtes !
Il faut bien une "institution" coordinatrice de tous ces acteurs si on veut que la voie du Littoral poursuive son petit bonhomme de chemin ?
Sur le terrain, c’est le Département
mais nos signalement au CD n’ont pas de suite assez rapide, quand il y en a une...
à Guy 24, bien que je sois aussi désabusée que vous,
aux bénévoles,aux pèlerins, aux randonneurs, que pensez-vous de l’outil SURICATE mis en place par le ministère des Sports :
http://sentinelles.sportsdenature.fr/
"Votre signalement sera traité par des fédérations sportives de nature, des Départements et des services de l’État en lien avec le Pôle ressources national sports de nature du ministère chargé des sports."

Chiche ? Plus on s’en servira, plus il sera opérationnel ?

Guy24
7 mai 2018

traces chemins français de l’IGN et autres institutions

@ l’écho côtier, je suis pas désabusé, simplement je n’attends rien des autorités de simple logique. Me débrouiller il m’a fallu bien souvent chercher, rebrousser chemin, renseigner d’autres personnes paumées qui voulaient découvrir cette manière de parcourir. On peut tout de même regretter que ces itinéraires spécifiques " chemins de Compostelle" ne bénificient pas du balisage simple et facilement reconnaisable, adaptable sur l’europe oú migrent tant de pélerins et autres pratiquants !
Cela serait trop simple pas identitaire, sans doute pas clair. A+
A+

Abrazo
29 avril 2018

traces chemins français de l’IGN : et en même temps...

... Et en même temps les chemins ne sont-ils pas une fabuleuse opportunité de s’affirmer à soi-même ses capacités d’improvisation, d’adaptation, de débrouillardise ?
Les chemins sont juste à l’opposé des voyages organisés : ils sont le royaume de l’imprévu.
Bien ou mal balisés, voire parfois pas du tout, en bleu, jaune, rouge et blanc, avec des symboles hétéroclites...
Deux expressions en or entendues sur les chemins : "je prends ce qui vient" disait un suisse et "voyons ce qu’il va se passer" disait un hollandais.
Abrazo

22 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document