Bonjour,
Quelques infos sur ce chemin très confidentiel que nous avons parcouru en partie d’Irun à Vitoria Gasteiz.
Il semblerait que le départ puisse se faire d’Hendaye. Pour notre part et par ignorance nous sommes partis d’Irun (et de sa nouvelle albergue). La première étape qui nous a amené à Hernani (où nous avons pris un bus sur qq km pour nous rendre à Andoain car il n’y a pas d’albergue à Hernani et que des hôtels ou pensions assez chers et ne présente pas d’intérêt architectural ou autre) est longue et rude : il faut aimer les raidillons et les montées.
A Andoain, nous avons retiré la clé au commissariat situé tout près de l’alberge qui a le mérite d’exister. Un hospitalier prévenu de notre présence par je ne sais qui nous a donné de précieuses indications pour la suite. Qu’il est soit ici remercié même s’il ne nous lira probablement jamais !
Le jour suivant, nous avons relié Besoain sous la pluie hélas pour une bonne partie de l’étape de 32 km de route à plat sur une voie piétonne mais bitumée. Etape de transition pour avancer. l’albergue est magnifique tout comme l’accueil des hospitaleros (merci à Isabel et son mari dont je n’ai pas su le prénom).
Ensuite c’est Zegama et sa surprenante albergue : gymnase mis à notre disposition. C’est sommaire et les douches collectives n’ont pas été sans me rappeler ma pratique passée du basket ball ;)
Le jour d’après on passe le tunnel de San Adrian qui vaut le détour et les litres de sueur dépensés dans la première étape ou dans la montée au tunnel (800 m de dénivelé) et on rejoint Salviettera (ou Agurain selon la langue employée) et son alberge simple mais fonctionnelle. Le climat et les paysages changent peu après avoir passé le tunnel.
C’est ensuite Vitoria, la bouillonnante capitale dotée d’une magnifique albergue en plein quartier des restaurants et à deux pas de tout. Vitoria était le terme de ce tronçon pour nous. Une variante permet de rejoindre ensuite le camino frances.
Pour résumer, c’est une voie peu fréquentée avec le tunnel comme point d’orgue.
Si vous souhaitez plus d’informations pour emprunter cette voie, ce sera avec plaisir que j’essaierai de vous aider. Il y quelques astuces bien utiles à connaître.
Plus tard, nous essaierons d’emprunter le camino Viejo et cette variante qui passe par Vitoria, variante non encore tracée. C’est ici l’occasion de remercier encore les intervenants qui mont aidé à avancer sur la connaissance de ce chemin : les cocotiers (il se reconnaitra), Muverans, Osito el Peregrino, l’AACSJPA et ses bénévoles de tout poil et j’en oublie peut-être.
Ultréia
Marc

Domi By
6 septembre 2018

Le camino basco interior ou chemin basque intérieur

Bonjour,
j’ai peur que ce message dissuade certains d’emprunter ce chemin.
Pour avoir une idée plus précise il est possible de consulter le site suivant :
https://tourisme.euskadi.eus/fr/itineraires/le-chemin-de-saint-jacques-par-linterieur/aa30-12379/fr/

en fait , il y a des auberges pèlerin au moins tous les 20 km , ouvertes toute l’année et à prix vraiment modéré .
On peut commencer à Bayonne, Hendaye , Irun , ou tout autre endroit de son choix.
Depuis Irun, Il est possible de faire étape à Astigarraga ( avant Hernani) puis à Tolosa, Beasain (pour moi, une des meilleures auberges , tous chemins confondus..mais chut !!! ;-)) puis Zegama ..etc...
Beaucoup de détails aussi sur les sites internet traditionnels gronze, eroski consumer..etc
Effectivement, ce chemin est relativement peu fréquenté et très bien balisé.
Que du bon !!! Bon chemin !
Dominique

M@rc35
9 septembre 2018
on

Le camino basco interior ou chemin basque intérieur

Bonjour,
Merci à Dominique d’avoir apporté ces précisions supplémentaires qui aideront sans aucun doute les futurs pèlerins.
Buen camino
Marc

2 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document