Bonjour,
Je suis une ancienne marcheuse de brousse africaine.
J’ai 60 ans et ce voyage dans ma tête depuis très longtemps. Ne pouvant partir avec mes chiens, j’ai maintenant un âne croix de Saint André pour faire la route avec lui en bivouac (il a 7 ans il est bâté)
Je prépare en 2 fois car je ne peux pas partir aussi longtemps que le demande le chemin complet.
Départ le 04 avril 2021 depuis Toulouse Saint Sernin pour aller jusqu’à Irun
Départ le 08 septembre 2021 pour aller de Irun à Compostelle.
Pensez-vous que je puisse bivouaquer sans souci sur ces deux chemins ? Pompon est un hongre qui ne pose aucun problème.
J’ai déjà commencé à me ré-entraîner et à partir de lundi, Pompon sera là et nous allons marcher ensemble jusqu’au printemps. Je vis dans une ferme donc pas de souci de chemins autour de chez moi pour s’entraîner
Malgré que Pompon soit bâté je pars léger car je veux faire el chemin avec le minimum pour en respecter l’esprit. Je ne peux pas porter de sac à dos d’où mon âne.
Avez-vous l’expérience d’un âne et celle du bivouac. Vais je pourvoir échanger avec d’autres comme els gens qui font le chemin en auberges ? Je suis une solitaire et l’auberge est lourde pour moi...
Qui peut me conseiller la trousse pharmacie à prendre pour Pompon ? Sachant que j’ai le livre de J. Clouteau qui me semble très avisé.
Merci à vous de m’avoir lue.
Cordialement
Catherine

Richard Kirsch
7 septembre 2020

Préparation voie d’Arles puis camino del norte. Seule avec mon âne

bonjour !
Tu trouveras sur mon blog (rubrique compostelle)
mon retour d’expérience (5 chemins dont celui d’Arles)
Trekkingzone.fr

bon voyage.
Richard

mtb
8 septembre 2020

Préparation voie d’Arles avec mon âne , NON

Bonjour , Ayant "fait" le Chemin il y a quelques années , classique , de ma maison à Tarbes à La Corogne , en mai , avec le sac à dos et les albergues , je ne résiste pas à vous dire que je suis vivement contre les animaux sur le Chemin : je les ai vus trop y souffrir , les ânes qui portaient les baluchons des belges et qui remontaient en Belgique , avec leurs sabots non entretenus et en mauvais état , les chiens ne pouvant plus marcher avec leurs coussinets en sang .
Nous savons que le Chemin ce n’est pas toujours sur l’herbe verte et par temps de printemps : les chemins sont souvent en pente et sur sols caillouteux ou goudronnés,traversées des villes,pluies,orages,canicules, et les nuits en bivouacs qui ne sont pas forcément de repos avec les animaux qui vivent la nuit et qui sont chez eux (renards,blaireaux,sangliers...)que vous ne verrez pas mais qui garderont votre âne attaché sur la défensive .
Vous aurez vos chaussures de randonnées confortables avec les chaussettes adaptées , le chapeau , l’imperméable, l’eau dans la gourde ,le casse-croûte"en cas"- l’animal vous regardera , dépendant .
Que l’homme parce qu’il a ses idéaux fasse le Chemin, OUI ,mais il ne faut pas demander à un animal une telle souffrance incompréhensible pour lui trop cruelle
Si vous ne pouvez pas porter le sac,faites-le porter d’une albergue à l’autre , je sais que ça existe .
et ne fuyez pas les albergues, ce sont des lieux de rencontres,d’échanges rares et inoubliables. Le Chemin c’est d’abord cette vie que l’on y vit -et après bien entendu ,c’est l’arrivée à Santiago pour la messe de 11 h .
Ne prenez pas mes propos pour du sentimentalisme"bobo", je sui moi aussi d’origine paysanne.
Ultreia !

milan
10 septembre 2020
on

Préparation voie d’Arles avec mon âne , NON

bonjour mtb
ça dépend surtout du propriéttaire de l animal ...
je suis parti de Bretagne en rouiotte avec ma femme et mes enfants , aller retour en 98 ,je ne pense pas avoir fait souffrir mon cheval....bien ferré, bien nourri il nous a accompagné
sans problèmes jusqu a St Jacques .
alors Catherine je vous dis : n hésitez pas... c est votre chemin,faite le comme bon vous semble...
ultreia

gabrielle
11 septembre 2020

Préparation voie d’Arles avec mon âne , NON

si vous avez lu Clouteau alors vous devez savoir ce qu’il faut faire ou pas. il doit vous dire aussi que l’âne ne passe pas partout dont les sentiers étroits à cause de la largeur du chargement, donc davantage de bitume que le chemin ordinaire, alors attention aux sabots. une fois je me suis trouvée en auberge avec 2 français qui attendaient un camion pour ramener leur âne qui n’avait plus de sabots usés jusqu’à la chair à cause de la route. pauvre bête !!! une autre dont l’ânesse avait été tuée par un camion, nombreux sur les routes, 3 jours avant l’arrivée à Santiago ! j’étais hospitalière alors j’en ai vu des animaux souffrir sur le chemin !!

mtb
12 septembre 2020

Préparation voie d’Arles puis camino del norte. Seule avec mon âne

Bonjour , je me suis permis d’intervenir le 8 sept parce que je crois bien avoir vu souffrir TOUS les animaux que j’y ai vus . Mais je regarde avec l’oeil d’un éleveur , étant fille et épouse d’éleveurs - et non celle qui veut faire porter ses paquets .
Si vous aimez vos animaux laissez-les vivre dans leur prairie .

5 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document