3 octobre 2020
on

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Bonjour Gilles,

C’est exactement ce que nous disions - déjà - en 2011 !!!

Et cela nous a valu moult attaques et invectives de la part de ceux qui se sentaient visés et - évidemment - des "bien-pensants" (souvent les mêmes d’ailleurs ...) qui imaginent (ou veulent croire ...) que tout le monde et beau et gentil.

Il est clair que depuis pas mal de temps (années ?) nous lisons ici même des propos que nous ne pourrions renier en aucun cas.

Comme quoi, "on n’a toujours tort d’avoir raison trop tôt" !!!

Devant le détournement patent touristico/commercial de certaines voies, nous avons décidé de ne plus intervenir ici (sauf dans des cas que nous considérons comme acceptable, en demandant d’être joint en privé)

Heureusement, il existe - pour le moment encore - des itinéraires plus propices à la refléxion, méditation, introspection et prières.

Au plaisir Gilles ...

Edith et Serge
(Pèlerins des Etoiles et de Rome)

Gilles
3 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Oui c’était frappant de voir comme en dénonçant une tendance montante on s’en prenait plein la poire par les candides et les tenants de cette tendance. Maintenant ce n’est plus une tendance mais un état de faits bien ancré. Voilà, voilà.
Au plaisir Edith & Serge, ça finira bien par arriver !
Gilles

Edith et Serge
5 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT (suite)

Re bonjour Gilles,

Ces lignes n’ont pour finalité que tenter d’informer celles et ceux qui pensent un jour prendre un Chemin de Pèlerinage - encore préservé du tourisme à la mode et du commerce à outrance !!!

En complément de notre précédente contribution (en date du 03), nous nous permettons - afin d’apporter des éléments supplémentaires à ton message - de mettre en copie le dernier bulletin du "Camino" (édité mensuellement par F. Lepère) dans lequel les visiteurs du Forum pourrons y lire plusieurs courriers en réponse à l’excellent article de Pierre SWALUS (également présent dans le numéro de septembre de "Camino" ...

A méditer absolument.

Amicales salutations Jacquaires

Edith et Serge
(Pèlerins des Etoiles et de Rome)

Belorado
7 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT (suite)

Sans vouloir avoir l’air d’accepter cet état de fait , j’ai du mal avec les attitudes qui consistent à rabâcher les mêmes litanies ...

Dans les cas qui nous intéresse , pourquoi ne pas admettre que les temps de pèlerinage , sereins et propices au recueillement ne sont plus , ou pour le moins ont radicalement changés ??

Pourquoi geindre sans cesse sur son propre sort en se projetant dans cet univers abhorré , dans lequel nous n’avons plus tout à fait notre place ??

Nous y sommes allés , nous l’avons vécu , nous en avons tiré une véritable et profonde satisfaction ..Hé bien gardons bien précieusement ces souvenirs en tête et soyons fiers en se disant ..." j’y étais "...

Je déplore aussi personnellement que les marchands en tous genres se soient emparés de " notre " univers ..Mais cette évolution est inéluctable..

Chacun d’entre nous doit se poser la question ..Je m’adapte ou je disparais ..
Telle est la dure loi de l’évolution ...

Partons poser nos pieds sur d’autres caminos encore préservés ..Les endroits ne manquent pas ..
Quittons les grands boulevards par la première bretelle , et prenons les belles départementales désertes ou presque ...

C’est ce que je m’efforce de faire aujourd’hui en prenant le temps de chercher et avec grand bonheur de découvrir que l’enchantement est toujours possible ...

Un dernier petit avis sur les intervenants épisodiques appliquant un filtre personnel et subjectif sur le fait de nous gratifier de leurs messages ou pas ..
Ou vous intervenez utile et multi thèmes avec le souci de répondre à une attente , ou vous vous abstenez et ça ne manquera à personne ...

Belorado

moneypenny
9 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT (suite)

" le détournement patent touristico/commercial " ...
Votre caricature participe au tapage médiatique franco belge que dénonce Pierre Swallus alors qu’il y contribue ...
Revenons aux sources :
https://www.culturaydeporte.gob.es/consejo-jacobeo/presentacion.html

"Le Camino de Santiago est, du point de vue historique, artistique et culturel, l’un des atouts culturels les plus importants d’Espagne, à la fois pour son patrimoine bâti et pour être un lien entre des personnes d’origines, de conditions et d’origines très différentes.
Cette route millénaire a servi de vecteur de communication en Europe tout au long de son histoire et reste vivante aujourd’hui, favorisant un dialogue culturel continu entre les personnes qui la parcourent et les peuples qu’elle traverse".

Pour ces raisons le Camino de Santiago (=camino francés et les 4 chemins du Nord) est inscrit au patrimoine de l’humanité et reconnu comme "grand itinéraire culturel européen" par le Conseil Européen.

L’état espagnol à travers le Consejo Xacobeo
https://www.culturaydeporte.gob.es/consejo-jacobeo/camino-de-santiago.html
- est chargé de gérer cette inscription en coopération avec les Communautés autonomes "par lesquelles passent les routes historiques de Santiago."
-....de "réfléchir aux enjeux du patrimoine mondial et aux perspectives de gestion et de développement soutenable (sostenible en espagnol) du Camino de Santiago
- de promouvoir le développement économique des zones rurales sur le Camino de Santiago."

Qu’il soit devenu un itinéraire mondialisé avec un torrent de pèlerins de tous les pays qui se déverse sur le Camino francés en particulier, c’est un état de fait regrettable.
Voir l’afflux des Brésiliens, Américains, Allemands suite à une publication sur "le pèlerinage" par une célébrité de leur pays... Peu importe leurs motivations, ils ne sont la proie de personne, c’est leur nombre qui crée le marché !

Les Espagnols eux sont dans la vraie vie. Que des prestataires s’emparent de cette manne colossale, je ne vois pas le problème ? Le pèlerin étranger est un touriste comme un autre...il profite des investissements de la collectivité ! C’est donnant-donnant...
L’économie touristique est un secteur qui fait vivre beaucoup de gens.
- La Xunta de Galice met tout en place pour le relancer : https://www.caminosantiago.org/cpperegrino/prensa/verprensa.asp?PrensaID=15806
- l’association des municipalités du Camino de Santiago (AMCS), https://www.amcsantiago.com/
exclusivement dédiée au camino francés et ses tronçons navarrais et aragonais, mêmes objectifs !

C’est ça la réalité et ça n’empêche pas qu’au bout du périple, chacun y fait une expérience intime de l’itinérance ! expérience pèlerine (au sens étymologique) !
Bonne lecture, non de mes commentaires mais des sites indiqués, très interessants !

"Toi qui marches, il n’y a pas de chemin. Le chemin se fait en marchant... " A. Machado

Dominique 987
7 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT (suite)

Bonjour à tous. Je partage entièrement l’analyse de BELORADO. Cela ne sert à rien de répéter sans cesse que "le chemin a perdu son âme"...

Vivons le moment présent et allons de l’avant :je m’efforce de rester humble avec mes valeurs et mes convictions.

Je suis actuellement sur le chemin de la Lana entre Valencia et Cuenca. J’apprécie de rencontrer les gens, de partager avec eux, de découvrir un chemin que je ne connaissais pas, d’être dans la nature, loin des voies encombrées.. À cette époque il n’y a pas de pèlerins et beaucoup d’albergue municipal " sont fermées (covid)
Il reste la petite hôtellerie..

Je vous souhaite de beaux chemins quels qu’ils soient

Bien cordialement

Dominique 987

milan
5 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

bonjour Edith et Serge
vous qui n intervenez plus sur ce forum....tout en y intervenant :"dans les cas que vous considérez acceptable...."
je vous propose une méditation sur....:l Humilité
et une priére collective pour tous les : "c était mieux avant ,je vous l avez bien dit"du chemin.
les choses évoluent en bien ou en mal mais elles évoluent....
en tout cas, pour ma part, je rencontre toujours des pèlerins de retour de St Jacques avec des étoiles plein les yeux et plein la téte aux permanences.....c est certainement une façon de voir les choses positivement ou négativement...
pour ma part, j ai choisi....
allez,courage...!!!!
Milan

Gilles
8 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Belorado je suis d’accord avec toi. Sans geindre on peut tout de même pointer que quand il était encore temps rien que soulever le sujet c’était s’exposer à des volées de bois vert.
Désormais, oui c’est vrai il est trop tard. Il n’y a qu’à voir les photos postées sur les réseaux par les gens arrivés à l’obradoiro, dont 70% ont parcouru pile 100kms.
On ira sur d’autres chemins puisqu’on n’arrête pas l’évolution comme dit Milan à qui l’évolution semble systématiquement bonne à prendre.
Bref on est un peu chassés des chemins dont nous faisions l’esprit tant convoité par les touristes,
LE TOURISME TUE CE QU’IL FAIT VIVRE. Cette affirmation se vérifie partout dans le monde. Et pour les chemins ce n’est pas fini.
À moins qu’en persistant à alerter (pas geindre : alerter) on contribue à faire mentir cette chronique d’une mort annoncée ?
Gilles

Philippe T.
13 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Bonjour à tous,
Bien que ne pensant pas appartenir à une espèce de dinosaure, sur bien des points je suis d’avis que "c’était mieux avant".
Loin de moi l’idée de pleurer sur un monde disparu sans espoir de retour, j’accueille le monde contemporain comme il est (pas toujours avec enthousiasme), faute de pouvoir le changer à moi tout seul.
Les chemins "classiques" sont devenus trop fréquentés, trop livrés aux marchands ?
Taillez votre chemin en dehors de ceux-là !
Facile ? Non.
Mais pourquoi donc ça devrait être facile ?

moneypenny
19 octobre 2020

LE TURIGRINO : UNE ESPÈCE EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Je partage le point de vue des "vétérans" dans cette discussion capitale et j’applaudis la manière de l’exprimer. Oui, rien ne sera plus "comme avant" sur le Camino francés à mesure que je découvre l’actualité jacobéenne (super pour améliorer son espagnol) :
https://www.caminosantiago.org/cpperegrino/prensa/tbprensa.asp

"Avec la plupart des auberges publiques fermées et les privées en pleine agonie avant un automne et un hiver sans recettes",
les institutions espagnoles préparent une campagne de promotion sans précédent, accompagnée d’applications numériques pour les réservations,
peut-être la fin des albergues publiques (article du 14oct de la Voz de Galicia)
https://www.caminosantiago.org/cpperegrino/prensa/verprensa.asp?PrensaID=15858

Le gouvernement d’Aragon n’y va pas par 4 chemins ! https://www.caminosantiago.org/cpperegrino/prensa/verprensa.asp?PrensaID=15887
le magnifique chemin aragonais sert d’appât aux touristes et Tour Operators pour venir visiter l’Aragon !

à Gilles en toute amitié, Il est vain d’aller contre le cours de l’histoire quand on n’a pas voix au chapitre ! Alerter qui ? Pour réformer quoi ? Quelle est ton audience* ?
Le Camino de Santiago francés raconte l’histoire de l’Occident chrétien mais c’est l’état espagnol (et non le pape ou le clergé) qui a décidé de le ressusciter et maintenant de le valoriser.
La mondialisation était inscrite dans son acte de naissance, le tapage médiatique a fait le reste avec ses légendes autour du "pèlerinage" :
les années saintes !? l’invention d’un pape...,l’hospitalité espagnole ? dévoyée pour des vacances pas chères, etc.
Tous les accueillants de St Jean des semaines à 300/350 pers/jour connaissent sa dérive touristique.
La dénoncer alors qu’elle est irréversible est contre-productif.

En tant que citoyens européens, ne pouvons-nous pas comprendre les enjeux de l’Espagne ? Pardon de rabâcher...

Selon l’évolution de la pandémie, ce sera le grand rebond sur le camino francés :
Il aura généré de l’activité économique, redonné des moyens de subsistance aux populations, démontré qu’il unit et relie cinq communautés : Galice, Castille et León, La Rioja, Navarre et Aragon à travers une histoire commune (), rappelé au monde qu’il est fondateur de l’identité européenne.

Pour paraphraser le président Kennedy à Berlin, nous sommes tous Espagnols, enfants de la guerre civile, de la Retirada, de la dictature de Franco, de la jeune démocratie espagnole ! (je suis septuagénaire mais ça remonte à l’empire romain dans ma mémoire collective !!!)
C’est ça l’amour inconditionnel !
Cordialement,
moneypenny

*Combien de Français ont demandé la compostela en 2019 ?
9248 (2,66%), de Belges ? 2335 (0.67%) soit 3.33% de francophones sur un total de 347578 peregrinos ...
http://oficinadelperegrino.com/wp-content/uploads/2016/02/peregrinaciones2019.pdf

podiensis
20 octobre 2020

# moneypenny TURIGRINO EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

"3.33% de francophones sur un total de 347578 peregrinos ..."
Plus une partie des canadiens, suisses, vietnamiens, la Nouvelle Calédonie citée comme "pays" et divers ressortissants de nationalités africaines... cela doit friser les 5%.

Gilles
20 octobre 2020

LE TURIGRINO @moneypenny

Moneypenny je suis tout à fait d’accord à un point près.
Je ne pense pas que pointer individuellement la dérive mercantile de certains chemins soit contre-productif. Peut-être vain, c’est bien possible. Et puis quoi ? Après tout ne dit-on pas que les causes désespérées sont les plus nobles ?!!!
Plus sérieusement les démarches individuelles, c’est bien souvent ainsi que débutent les mobilisations. Ça compte car fort heureusement il y a encore bien des chemins à l’écart de cette dérive ; soyons nombreux à manifester notre désapprobation si nous aimerions qu’ils en soient préservés et comme ça il y aura toujours "à chacun son chemin" !
Bien sûr l’évolution du Francès est une aubaine pour les régions qu’il traverse mais je te fiche mon billet que d’ici quelques années il verra sa fréquentation décroître inexorablement : le temps que la foule des pèlerins d’un genre nouveau n’y trouvent plus aucune magie ni même aucun charme car ils viennent voir et vivre ce qui est en train de se dissoudre dans la foule s’il n’a pas déjà fuit : sa réputation, ce so-called esprit du chemin. Encore une fois le tourisme tue ce qu’il fait vivre, oui et lui ouvrir grand les bras sans discernement c’est une démarche à court terme. Il n’y a qu’à voir le désarroi actuel de ceux qui vivent du Francès pour imaginer de quoi leurs lendemains seront faits si leur chemin une fois totalement dévoyé n’a plus aucun intérêt.
En fait il faudrait comme un développement Camiño-responsable. Quoi ? On peut bien rêver, non ?!
Gilles

JP en Lauragais
21 octobre 2020

LE TURIGRINO @moneypenny

Il faut être lucide, le camino frances est le chemin européen de randonnée le plus long, le plus ensoleillé et le moins cher ; son évolution vers une mono pratique touristique était inéluctable.
Sa fréquentation s’atténuera avec l’accroissement des coûts d’hébergement.
Ne nous plaignons pas, il y a tant d’autre chemins “non pollués” de pèlerinage à découvrir !
Y sus eia

13 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document