témoignages et avertissements. Onia 16 septembre 2011

Bonjour à tous,

Je reviens de 10 jours de marche sur les chemins de Compostelle. Du Puy-en-Velay jusqu’à Conques, j’ai vécu une expérience inoubliable avec mes 9 compagnons. De villes en villages, des hauts plateaux jusqu’aux fonds de vallées, nous avons appris l’écoute, la tolérance, l’amitié, le partage, et tant d’autres choses...
Nous avons aussi connu les hôtels, les gîtes, couvent et auberges qui jalonnent le parcours. D’ailleurs, je tiens à mettre en garde ceux qui comptent partir. L’Hôtel-Restaurant La Vallée à Espeyrac est en ce moment infesté de punaises de lit mais ne prévient pas forcément les clients... méfiance donc !
J’espère repartir sur les chemins de Compostelle au plus vite car j’ai appris à connaître les autres mais aussi à apprendre de moi-même.

Carmen
18 septembre 2011

témoignages et avertissements.

Le gîte communal d’Espeyrac est très bien et ne comportait pas de punaises il y a quelques jours.

nine
20 septembre 2011

témoignages et avertissements.

Pourquoi jeter l’opprobre sur un gite en particulier ? Tous les gites peuvent être concernés, ce n’est pas parce qu’il y en avait lorsque vous êtes passé qu’il y en aura maintenant ou plus tard, la parole est libre bien sûr mais ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus intéressant sur ce chemin.

sonia
27 septembre 2011

témoignages et avertissements.

C’est déjà bien ce que tu as fait, comme dit Gilles du Gers, il faut avertir, si quelques soupsons, je ne pense pas aux gites (croyez vous qu’ils aient le désir de vous infecter) à chaque son sac à dos et d’y veiller.
Il est notre meilleur ami, bref , c’est à lui que nous parlons tous les jours.
Il se doit être léger
Bises
Sonia

Gilles du Gers
24 septembre 2011

témoignages et avertissements.

D’accord, Nine, mais lorsqu’un gite est infesté de punaises de lit, elle ne disparaîtront pas toutes seules : le gîte a peut-être été traité avant ton passage ? Est-ce vraiment jeter l’opprobre sur ce gîte ? ce n’est pas la faute du gîte puisque ce sont les pèlerins qui les transportent .

Par ailleurs lorsqu’on a trouvé des punaises de lit dans un hébergement, ne vaut-il pas mieux, en plus d’en avertir immédiatement l’hospitalero, mettre en garde les autres marcheurs, cela ne fait-il pas partie de l’échange d’informations et de tuyaux positifs ou négatifs pour lequel ce genre de forum est conçu ?

D’autant que les punaises de lit sont une vraie plaie : sans parler des désagréments, c’est compliqué de s’en débarrasser, le sujet a déjà mainte fois été abordé sur ce forum. Un pélerin qui en est atteint dans son sac risque de les propager aux autres albergue où il fera halte.

Gilles du Gers

sonia
26 septembre 2011

témoignages et avertissements.

Espeyrac, combien je l’espérai, je voulais m’arrêter au "soulier", personne ( peut-être une communion ?)alors j’ai continué, avec peu-être 50 bornes dans mes souliers...
Arrivée , presque avant la nuit, il était fort bien ce gîte.
Deux femmes s’en plaignaient car elles se gelaient, alors qu’il faisait bon et que tous les habitants avaient abandonné leur chauffage... elles ont fait venir le maire vers 21H, voir plus.
Je me suis fait un plaisir de dormir dans la pièce communautaire et d’ouvrir la porte et les fenêtres, de tout aérer, pas pour les punaises de lit mais pour ces punaises...DSL, je juge.
Il n’y a pas plus alarment que des gens ainsi, je suis encore dans le jugement, DSL, mais elles m’ont inssurportées.
Pour elles ce n’était que 1 semaine avec leurs époux respectifs, de quoi se plaindre ?
Je les voyais toujours avec très peu de choses, sac à dos léger...
Je me suis excusée auprès du maire alors que je n’étais point concernée
Pour les punaises de lit, enfoncez la punaise, rires...
Il est bon de se préserver et de préserver les autres
Bises
Sonia

Gite maraispoitevin
27 septembre 2011
on

témoignages et avertissements.

les punaises de lit, j’ai eu dans un gîte de groupe très propre mais où sont passés des hébergeurs de ces petites bêtes avides de notre sang. C’est une horreur, piqûres vives, nuit banche, yeux gonflés pour moi mais pas pour l’amie qui dormait dans un lit en face. Elles sortaient du bois de lit. J’ai averti le proprio qui ne savait pas, qui a tout démonté et a fait venir une entreprise pour éliminer sérieusement. Qu’en ont dit les responsables de l’hébergement que vous nommez ? Ont-ils pris la chose sérieusement ? Si oui, le gîte n’est pas à discrèditer, les petites bêtes sont venues d’ailleurs portées par un humain.
C’est un accident de parcours qui peut arriver partout malgré le bon entretien et c’est une crainte que j’aurais après l’avoir vécu.

jean-marc
27 septembre 2011

témoignages et avertissements.

Je pense qu’il faut faire une grande différence entre le fait de trouver une punaise dans un hébergement, ce qui peut arriver n’importe où, n’importe quand et avec n’importe qui, et celui de voir un hébergement infesté car là c’est réellement de la faute de l’hébergeur...
Si l’on est vigilant jamais les punaises ne proliférerons dans un gîte ou un hôtel, mais si l’attention n’est pas portée à ces petites choses qui dénote la présence de punaises (tâches noires sur les drap, sur les montants de lit, les plinthes...) alors bien sûr à deux oeufs par jour pendant 100 jours, on arrive très vite à une infestation...
On trouve une punaise, on informe l’hébergeur et on accepte, on arrive dans un lieu où l’infestation est manifeste, on en parle autour on le signale au maximum et le lieu doit être traité...
Après le choix de la méthode pour traiter, c’est une autre histoire.
Jean-Marc
Hébergent à St-Privat d’Allier

sonia
29 septembre 2011

Ne surtout pas hésiter à dire si

Je parlais du gîte communal et non point de l’hôtel de la vallée, merci pour rectification.
Un produit vert "je ne marche pas avec la punaise" ?
Vrai ce que dit Jean-Marc, une punaise peut arriver n’importe comment et n’importe où, même avec des soins d’hygiène quotidiens.
A chacun de traiter son sac.
Mais si infestation d’un lieux, vitesse grand V, c’est effectivement à l’hébergeur de traiter et de fermer sa porte quelques jours.
Ne surtout pas hésiter à dire à l’hébergeur avec politesse si vous avez vu des traces.
Cela lui facilitera la tache et la bonne entente.
N’importe quel gîte peut-être infesté .
Sonia qui a chopé la gale, je me demande comment ? j’ai une bonne hygiène de vie donc...?
Il semblerait qu’il y ait recrudescence de cette maladie, l’incubation est de environ 1 mois et c’est là que nous sommes contagieux, sans le savoir.

8 réponse(s) ....

repondre message
Ce forum est modéré

.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.