Bonjour à vous tous

Je viens juste de terminer la lecture de "Iacobus " de Matilde Asensi : un excellent ouvrage que je recommande. Ce roman qui m’a tenu en haleine nous narre l’aventure d’un moine/chevalier au moyen âge:Galceran de Born

Dans sa seconde partie du roman , Galceran de Born est envoyé malgré lui par le pape sur le chemin de Compostelle.(camino frances actuel) .. je n’en dirai pas plus sur cette aventure ; je vous laisse découvrir ce livre qui s’appuie sur des faits historiques , et -d’une manière plus romancée- où il est question d’enquête policière sur d’assassinat d’un pape,sur trésor des templiers et même sur l’arche d’alliance !!!

Un passage a retenu mon attention sur l’origine des reliques de l’apôtre, et je veux vous partager cette information pittoresque . L’autrice ou auteure s’appuie sur des documents historiques et attribue ces reliques à St Priscillien évêque .. (voir pièce jointe )
Voilà de quoi occuper les temps libres de nos confinements.

Bien cordialement

Dominique 987

Dominique 987
27 avril 2021

origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture (suite !)

l’extrait du roman n’a pas été publié donc voici ce passage dont je faisais référence :

"Au IVe siècle de notre ère,
Priscillien, disciple de l’anachorète égyptien Marcos de Memphis et évêque de
Galice, avait été l’instigateur d’une doctrine chrétienne que l’Église de Rome
condamna immédiatement comme hérétique. En peu de temps, on compta par milliers
ses disciples, avec de nombreux prêtres et évêques parmi eux, et sa belle
hérésie fondée sur l’égalité, la liberté et le respect, alliée à la
conservation des connaissances et rites antiques, s’étendit à toute la
péninsule hispanique et même au-delà. L’ingénu Priscillien qui se rendit en
toute confiance à Rome pour demander la compréhension du pape Damase fut
torturé et condamné sans miséricorde à être décapité par les juges
ecclésiastiques. Ses disciples, loin de se laisser terroriser par les menaces de
la Sainte Église de Rome, récupérèrent le corps mutilé de Priscillien et le
transportèrent en Espagne. Son hérésie continua à se propager comme un feu
grégeois. La tombe du martyr, qui avait été un homme très bon, se convertit en
un lieu de pérégrinations massives, et comme ni les siècles ni les énormes
efforts tentés par l’Église ne réussirent à anéantir cette coutume, elle fit de
nouveau ce qu’elle savait si bien faire : de la même manière qu’elle
inventait des saints inexistants, transformait les célébrations des dieux
antiques en fêtes chrétiennes ou maquillait la vie de personnages populaires,
presque toujours païens ou initiés, pour l’accommoder aux canons de la
sainteté, elle profita de l’oubli dans lequel était tombé le sépulcre de
Priscillien au moment de l’invasion arabe du VIIIe siècle, un temps
de morts et de terreur, pour le transformer en sépulcre de l’apôtre saint
Jacques le Majeur, frère de saint Jean l’Evangéliste, et fils, comme celui-ci,
du pêcheur Zébédée et d’une femme appelée Marie Salomé. Elle le dota d’une
belle légende chargée de miracles permettant de justifier l’impossible, car
saint Jacques n’était jamais venu en Espagne comme le démontraient les
Évangiles et les Actes des Apôtres, pas plus que son corps, curieusement
décapité lui aussi, n’était arrivé à Compostelle dans une barque de pierre
poussée par le vent depuis Jérusalem.
"

Cordialement

Dominique 987

podiensis
27 avril 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

"L’autrice ou auteure s’appuie sur des documents historiques et attribue ces reliques à St Priscillien évêque ..."

documents historiques
(sic) visant un évêque du 4ème siècle martyrisé à Trèves (Allemagne).
Qu’une relique fragmentaire puisse être transbahutée sur des milliers de Km, soit ! mais qu’une tombe galicienne contienne le corps d’un supplicié outre-Rhin, c’est effectivement une thèse romanesque.

podiensis
5 mai 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

Bonjour, j’ai du mal à comprendre le sens de la phrase :
« on peut penser qu’au moment où Isabelle de Castille devait trouver des ressources pour la Reconquista , l’opportunité des reliques a été saisie . »
La Reconquista ayant débuté un siècle avant la "découverte" du tombeau dit de Saint Jacques et Isabelle n’étant devenue reine que plus de 700 ans plus tard, l’espèce de nécessité implicitement évoquée ci-dessus mériterait d’être étayée...d’autant que la Reconquista s’est achevée seulement quelques années après le couronnement d’Isabelle !

Dominique 987
7 mai 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

A Podiensis , et aux autres...

Je n’avais pas relevé cette incohérence.
Bien que Matilde Asensi se soit bien documentée, il y a des erreurs ou des incohérences . Après tout il faut le prendre comme un roman. Ce roman "Le retour du Caton" est truffé d’inventions cocasses et pittoresques ! C’est aussi le cas de la première partie de cette saga dans "Le dernier Caton".
Il est néanmoins vrai que l’église catholique s’est emparée des reliques en tout genre pour asseoir son pouvoir...
Bonne lecture à vous tous

Cordialement

Dominique 987

podiensis
11 mai 2021

to Dominique (ajout cause faute de frappe)

lire SVP ...fils de Geraud IV ou frère de Bertrand V...

Belorado
7 mai 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

Depuis la conquête musulmane de 711 par Tariq ibn Ziyad, les rois d’Espagne et du Portugal essayeront de récupérer toute la péninsule ibérique. C’est pendant le règne de Ferdinand III que la reconquête est presque achevée, sauf Grenade parce que l’émir signa une trêve et paya une énorme somme d’argent. Mais Isabelle veut régner sur un royaume basé sur la foi chrétienne. Les deux souverains décident d’entreprendre une croisade contre les musulmans et de prendre Grenade. Avec 50 000 hommes, ils encerclent Grenade. Après six mois de siège, ils achèvent la Reconquista en 1492 par l’annexion du royaume de Grenade qui est remis par le roi Boabdil, dernier vestige de huit siècles de présence musulmane en Espagne. Ce succès dans la reconquête de terres autrefois chrétiennes vaut à Isabelle et Ferdinand d’être qualifiés de « Rois catholiques » par le pape Alexandre VI en 1494.

Bonjour Podiensis

Effectivement , la Reconquista n’est pas une initiative à mettre au crédit exclusif d’Isabelle de Castille , la Catholique .
Ce phénomène a été poursuivi à l’initiative du roi Ferdinand III et de la reine d’Espagne par la suite.
La finalisation de la Reconquista a bien été initiée par ces souverains au 15 ème siècle , en considérant qu’il fallait éradiquer totalement et définitivement la présence maure en péninsule ibérique , en libérant Grenade et l’Andalousie ..
Pour réunir les troupes nécessaires , 50000 hommes , le pèlerinage a été un bon pourvoyeur , avec en promesse ,l’acquisition des terres reconquises .

ça ne change rien sur le fond de mon précédent post , mais je vous remercie d’avoir fait en sorte que ces précisions soient apportées

podiensis
11 mai 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

« C’est pendant le règne de Ferdinand III que la reconquête est presque achevée, sauf Grenade »
Ferdinand roi de Leon à 17 ans et roi de Castille à 30 n’a eu aucun rôle ni dans la bataille majeure de Las Navas de Tolosa (il avait 12 ans), ni dans la série de conquêtes de ses contemporains : Jacques 1er d’Aragon et Alphonse III de Portugal. Certes, des actions des Castillans furent effectives, mais pas prépondérantes.
D’ailleurs, à propos de la notion d’achèvement (sic), je vous accorde qu’il ne restait plus que 10% de la péninsule sous influence musulmane... mais il fallu encore 250 ans pour réellement "achever" la reconquête.

Belorado
29 avril 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

Bonjour Dominique 987
Au delà de l’authenticité des reliques de St Jacques le Majeur , apôtre ayant côtoyé le Christ et présent sur les tableaux représentant la Cène , on peut penser qu’au moment où Isabelle de Castille devait trouver des ressources pour la Reconquista , l’opportunité des reliques a été saisie .

Rien de plus mobilisateur à cette époque que la présence de restes de Saints , a fortiori majeurs dans la hiérarchie chrétienne ,pour faire venir les foules de toute l’Europe .

Et puis , un apôtre de cette envergure , c’est tout de même plus mobilisateur qu’un bienfaiteur martyr tombé dans l’oubli ..

Peu importe , cet épisode historique continue de générer un flux très conséquent de pèlerins , en faisant profiter de leurs bienfaits pécuniaires une population certaines fois dans le besoin , notamment en zones rurales .

On continue à faire le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle aujourd’hui pour d’autres raisons liées à notre époque .

La recherche d’une certaine paix , le désir d’aller au devant de l’autre , le besoin de le réaliser pour une kyrielle de raisons personnelles , la réponse à une appartenance d’ordre mystico-religieux, etc...

Chacun y trouvera son compte et sans aucun doute matière à réflexion.

En tout cas Dominique 987 , merci pour ta recommandation de lecture .Je suis friand de romans historiques et je m’en vais lire IACOBUS avec plaisir .

J’ai aussi lu un livre qui m’a beaucoup plu sur ce thème et de cette époque , l’ APOTHICAIRE de Pierre Loevenbruck .Une belle part est faite au chemin et dans ce cas depuis PARIS ..

Bonnes lectures et encore merci .
Belorado

Dominique 987
30 avril 2021

Idées de lecture

Merci Belorado pour ta contribution sur ce sujet. Il est vrai que au-delà de ces légendes/ interprétations, vérités(?) l’essentiel est dans le cheminement personnel . C’est vraiment par opportunité et curiosité alliée au plaisir de la lecture que je me suis penché sur ce sujet . mais je ne me passionne pas pour ce thème.

Je suis également très friand de romans historiques et de la même auteure Matlde Asensi je recommande également "Le dernier Caton" et "Le retour du Caton".
Merci pour ton idée de lecture. N’hésite pas à m’en suggérer d’autres.

Pour ce qui est des prochains chemins, je projette poursuivre la Ruta de la Lana que j’avais commencée avec des amis depuis Alicante en octobre dernier.
C’est également un très beau chemin assez solitaire dans la mesure ou on n’a rencontré aucun pèlerin. Il y a des hébergements jacquaires mais beaucoup d’entre eux étaient fermés (covid) . les rencontres avec les habitants de la région furent chaleureuses..

Nous avions dû interrompre notre chemin à Cuenca à cause de la pandémie faute de trouver des "albergue de peregrinos" . Nous espérons pouvoir continuer en septembre vers Burgos ... voire plus loin si possible.

Bonne lecture et bons futurs chemins

Cordialement

Dominique 987

Péricard-Méa Denise
3 mai 2021

une interpretation de l’origine des reliques de St Jacques au travers d’une lecture

Une autre idée pour le confinement :

https://www.saint-jacques-compostelle.info/Peleriner-confine_r25.html

Je vous souhaite bonne lecture.

podiensis
11 mai 2021
on

to DOMINIQUE 987

« l’aventure d’un moine/chevalier au moyen âge:Galceran de Born »
Je n’ai pas lu ce roman ; dans quelle région serait né ce Galceran ? Hautefort ? dans la lignée La Faye de Born ? un fils ou frère de Bertrand V ? l’auteur donne des indications ? MERCI

Dominique 987
24 mai 2021

interprétation des reliques ,etc.. to PODIENSIS

J’ai mis un peu de temps à te répondre mais voilà : Galcéran de Born est -je cite- :"ancien chevalier hospitalier de St Jean de Jérusalem, fils cadet du noble seigneur de Taradell, croisé en terre sainte et vassal du seigneur Jacques II d’Aragon " La chronique commence en l’an 1319 dans la petite bourgade portugaise de Serra d’El Rei où il exerce parmi d’autres activités celle de médecin .
Tu pourras lire ces informations au début du livre IACOBUS

Bien cordialement
Dominique 987

podiensis
28 mai 2021

interprétation des reliques ,etc.. PODIENSIS<>Dominique

Jacques II d’Aragon dit le juste est aussi Jacques 1er de Sicile et la localité de Serra d’El Rei se situe en effet au Portugal... dirigé à l’époque par Alphonse IV (de Portugal) dit le brave ; j’ai eu dû mal à suivre l’inspiration de l’auteur.
Je cherchais par jeu à trouver trace du "noble seigneur" qui, à Taradell et à l’époque, aurait pu correspondre à Bernat de MONTRODON... qui n’a pas de fils notoirement prénommé Galceran ;
Merci pour ta participation à cette recherche ;o]

13 réponse(s) ....

repondre message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
messages sur le forum

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document